En ce moment
 

Azerbaïdjan: vers une réélection haut la main du président Aliev

Azerbaïdjan: vers une réélection haut la main du président Aliev

(Belga) Les Azerbaïdjanais votent mercredi pour une présidentielle anticipée sans suspense, qui devrait conforter le pouvoir de l'homme fort du pays depuis plus de quinze ans, Ilham Aliev. Les bureaux de vote, qui ont ouvert à 06H00 HB, doivent fermer à 17H00 HB.

En course pour un quatrième mandat, Ilham Aliev a été élu pour la première fois en 2003 dans cette ex-république soviétique riche en hydrocarbures. Il succédait à son père Heydar, un ancien officier du KGB local qui dirigeait le pays depuis 1969 et a conservé le pouvoir jusqu'à sa mort. Sa réélection ne fait guère de doute: les principaux partis d'opposition ont refusé de participer au scrutin, estimant que les conditions pour la tenue d'une élection démocratique ne sont pas réunies et accusant les autorités de vouloir truquer le vote. Ils ont aussi dénoncé la décision surprise - et inexpliquée - d'Ilham Aliev d'avancer l'élection présidentielle de six mois, une manoeuvre vue comme un moyen de raccourcir la campagne électorale et d'empêcher l'opposition de prendre des mesures contre les trucages. "Toutes les élections précédentes ont été marquées par des fraudes et des violations grossières de la loi électorale, celles-ci ne feront pas exception", a dénoncé un responsable du mouvement d'opposition Natif Jafarli. Le parti au pouvoir, Yeni Azerbaïdjan, a rejeté ces critiques et assuré que le vote sera juste et équitable. Mais si sept candidats seront opposés à Ilham Aliev, 56 ans, aucun n'est réellement connu des électeurs azerbaïdjanais et n'a mené de campagne électorale, certains appelant même à voter pour le président en exercice. Pour les dirigeants de l'opposition, ces "candidats pantins" ont été choisis par les autorités pour donner une illusion de concurrence à une élection jouée d'avance. (Belga)

Vos commentaires