Berger (CFDT) candidat à la présidence de la Confédération européenne des syndicats

Berger (CFDT) candidat à la présidence de la Confédération européenne des syndicats
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, le 10 décembre 2018 à l'Elyséeludovic MARIN

Laurent Berger est candidat à la présidence de la Confédération européenne des syndicats (CES), mais prévoit de rester secrétaire général de la CFDT, a dit sa confédération mardi, confirmant une information des Echos.

L'élection doit intervenir en mai, lors du congrès de cette organisation prévu à Vienne.

M. Berger ne va pas pour autant quitter la CFDT, ce poste n'étant pas exécutif, a souligné la confédération. La CES est dirigée par son secrétaire général, l'Italien Luca Visentini.

Créée en 1973, la CES est présidée actuellement par le Belge Rudy de Leeuw, à la tête de la Fédération générale du travail de Belgique FGTB-ABVV. Elle compte 90 confédérations réparties dans 30 pays, dont en France la CFDT, la CGT, Force ouvrière, la CFTC et l'Unsa.

Laurent Berger, 50 ans, à la tête de la CFDT depuis 2012, premier syndicat français en termes de représentativité depuis décembre 2018, se revendique de la ligne dite "réformiste", adepte de la concertation avec le patronat et les pouvoirs publics.

Vos commentaires