En ce moment
 
 

Bertrand Cantat: "Droit dans le soleil", premier single sombre et mélancolique (vidéo)

 
 

"Droit dans le soleil", premier extrait du nouveau projet musical de Bertrand Cantat, titre sombre et mélancolique sur un accompagnement sobre au piano et à la contrebasse, a été dévoilé lundi matin sur les plateformes de téléchargement, dix ans après le drame de Vilnius.

Pour cette nouvelle aventure musicale intitulée "Détroit", l'ancien chanteur de Noir Désir collabore avec le bassiste Pascal Humbert. "Droit dans le soleil", chanson coécrite au Liban avec le metteur en scène Wajdi Mouawad, sera le premier single d'un album "Horizons", annoncé pour le 18 novembre, trois ans presque jour pour jour après la séparation de Noir Désir. "Certains textes sont inspirés de son expérience personnelle et de sa vie", avait simplement annoncé sa maison de disques (Barclay/Universal). Les séances d'enregistrement ont eu lieu cet été au studio Véga à Carpentras. Détroit défendra son album lors d'une tournée en 2014. Un vidéoclip de la chanson a été également publié lundi sur la plateforme Vevo.

> VOIR LE CLIP


Des textes inspirés de son expérience personnelle

"Tous les jours on retourne la scène/Geste fauve au milieu de l'arène/On ne renonce pas, on essaye/De regarder droit dans le soleil", chante Bertrand Cantat qui s'accompagne à la guitare."Et ton coeur au labour des lumières/Quand l'amour revient à la poussière/On ne se console pas, on s'enraye/Mais on regarde droit dans le soleil (...). Assiégé par le chant des sirènes/Sentinelles au milieu de la plaine/Le tranchant de l'oeil en éveil/Pour regarder droit dans le soleil", chante-t-il encore, évoquant un être en reconstruction.

Premier album sans Noir Désir

Depuis sa sortie de prison, Bertrand Cantat est revenu plusieurs fois à la musique mais jusqu'à présent toujours en tant que collaborateur ou invité d'autres artistes: les Bordelais d'Eiffel, Shaka Ponk, Wajdi Mouawad ou le duo Amadou et Mariam.
 
Condamné à huit ans de prison pour le meurtre de Marie Trintignant et libéré en 2007, le chanteur est longtemps resté discret. Jusqu'en août 2010, un contrôle judiciaire lui imposait de s'abstenir de produire tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle liée à la mort de Marie Trintignant et de ne pas s'exprimer publiquement sur ces faits.

Droit dans le soleil




 

Vos commentaires