En ce moment
 
 

Brésil: Jair Bolsonaro renvoie un 3e ministre depuis sa prise de fonction en janvier

(Belga) Le président brésilien Jair Bolsonaro a renvoyé jeudi un troisième membre du gouvernement depuis sa prise de fonction en janvier, après une succession de polémiques entre les militaires et l'aile de l'ultra-droite.

Le général de réserve Carlos Alberto dos Santos Cruz, ministre du secrétariat du gouvernement, avait été la cible récemment d'une virulente campagne de la part de l'un des fils du président, Carlos Bolsonaro, conseiller municipal de Rio. Ce dernier avait été activement soutenu par l'écrivain exilé Olavo de Carvalho, souvent présenté comme le gourou du chef de l'Etat, et qui n'hésite pas à insulter les militaires au pouvoir sur les réseaux sociaux. "Santos Cruz (...) Il faut contrôler ta bouche, espèce de merde", avait-il tweeté en mai, après que le ministre eut demandé un contrôle de l'internet. M. Bolsonaro a expliqué que le départ du ministre n'affectait pas "l'amitié, l'admiration et le respect mutuel" entre lui et le général, a assuré le porte-parole du président, Otavio do Rego Barros, dans un communiqué. Santos Cruz a été remplacé par un autre général, Luiz Eduardo Ramos Baptista Pereira, ce qui maintient le nombre de militaires au sein du gouvernement brésilien à huit, sur 22 ministres. Le renvoi du général Santos Cruz intervient à un moment où le gouvernement fait face à de nombreux écueils, notamment une réforme cruciale des retraites mal engagée au Parlement et une économie qui se rapproche dangereusement de la récession. Les syndicats ont appelé à une grève nationale vendredi pour protester contre cette réforme très impopulaire. Des coupes budgétaires dans l'éducation ont jeté des centaines de milliers de Brésiliens dans la rue le mois dernier. Jair Bolsonaro a déjà remercié en avril le ministre de l'Education Ricardo Velez et en février celui du secrétariat de la présidence Gustavo Bebianno. (Belga)

Vos commentaires