En ce moment
 

Canneseries: "When heroes fly" sacrée meilleure série; "Undercover" rentre bredouille

(Belga) "When heroes fly", une production israélienne, a été sacrée meilleure série à l'issue de la première édition du festival Canneseries, dont la cérémonie de clôture était animée mercredi soir par le comédien français Kyan Khojandi. La coproduction belgo-néerlandaise "Undercover" ((Eén) figurait dans la sélection.

La série (Keshet Broadcasting), créée par Omri Givon ("Hostages"), est la première à recevoir un trophée de la compétition Canneséries que se disputaient 10 séries internationales. Au cours de cette cérémonie retransmise en clair sur Canal+ depuis la salle Lumière du Palais des Festivals, la série norvégienne "State of Happiness" (NRK1) créée par Mette M Bølstad, a été doublement récompensée par les prix du meilleur scénario et de la meilleure musique. Le prix d'interprétation a été décerné au comédien italien Francesco Montanari pour son rôle dans la série italienne "Cacciatore" (Rai 2). Le jury, présidé par Harlan Coben, a choisi de remettre le prix spécial d'interprétation à l'ensemble des comédiens de la série israélienne "Miguel" (Hot) créée par Tom Salama et Daphna Levin. Etaient en lice les séries mexicaine "Aqui en la tierra" ("Fox premium"), sud-coréenne "Mother" (TvN), la belge "Undercover" (Eén), l'espagnole "Félix", l'américaine "Killign Eve" (BBC America), l'allemande "The Typist" (ZDF). Un jury distinct, présidé par le réalisateur américano-indien Adi Shankar, a attibué le prix de la meilleure série numérique à "Dominos", une websérie canadienne (TV5.ca) de Zoé Pelchat. Après la remise des prix, a été projetée en première mondiale la série policière "Safe" d'Harlan Coben, avec les comédiens Michael C. Hall ("Dexter") et Audrey Fleurot ("Engrenages"). Elle sera diffusée en exclusivité sur C8 en France, et sur Netflix dans le reste du monde cette année. (Belga)

Vos commentaires