En ce moment
 

Centrales nucléaires indisponibles - "Notre dépendance vis-à-vis de la France va nous jouer de sales tours" (Nollet)

(Belga) Le député écologiste Jean-Marc Nollet estime dans L'Echo samedi qu'avoir laissé la France à ce point prendre la main dans la politique énergétique belge donne des moyens de pression énormes au pays voisin dans d'autres dossiers.

"Le problème, c'est que désormais Electrabel est dans les mains des Français. Et tout se décide à Paris. C'est Paris qui détermine notre politique énergétique. Et tout d'un coup, on nous annonce qu'on a trouvé 1000 MW supplémentaires en France", affirme M. Nollet, interrogé sur l'approvisionnement énergétique de la Belgique dans les prochains mois. Cette énergie supplémentaire sera produite par EDF et non pas Engie. "Qui est actionnaire d'EDF à plus de 80% et premier actionnaire d'Engie à près de 25%? L'État français. C'est la France qui décidera, ou pas, à un moment, de nous envoyer du courant. On est vraiment dépendant de Paris pour éviter les délestages en Belgique", poursuit l'écologiste. "A force de ne pas avoir investi dans notre parc de production et dans la transition, on est devenu dépendant de la France. Et ça, ça va nous jouer des sales tours. Cela donnera des moyens de pression sur d'autres dossiers", en déduit-il. Dans une boutade, M. Nollet lie cette dépendance énergétique à la France au dossier des avions Rafales que Paris propose à la Défense belge pour remplacer les F-16. (Belga)

Vos commentaires