En ce moment
 

Cérémonie d'ouverture des JO-2024: "tout est possible", selon Estanguet

Cérémonie d'ouverture des JO-2024:
Le président du Comité d'organisation des JO-2024 Tony Estanguet en conférence de presse à Paris le 19 juin 2018ERIC PIERMONT
sport

Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris-2024, a indiqué vendredi à l'AFP qu'il n'exclut pas une cérémonie d'ouverture en dehors d'un stade comme ce sera le cas samedi à Buenos Aires pour l'ouverture des Jeux olympiques de la Jeunesse.

Interrogé pour savoir si la cérémonie d'ouverture pourrait avoir lieu par exemple sur les Champs Élysées, comme l'a évoqué RTL vendredi, Estanguet a répondu que "tout est possible, mais on n'est pas en train de travailler la-dessus car ce n'est pas le moment".

"L'ambition de Paris-2024 est de sortir le sport des stades. On l'a montré sur la première étape avec des épreuves qui seront organisées dans des lieux iconiques comme Versailles ou le Grand Palais. On va le montrer sur la deuxième étape, ça ne se résume pas aux 28 sports ou à la cérémonie d'ouverture", a encore assuré Estanguet, en marge du Forum "Olympisme en action", qui précède la 133e session du CIO.

"Le CIO a envie que les Jeux de Paris soient différents de ceux qu'on a connus jusqu'à maintenant, il y a de la place pour être créatif et surprendre", a-t-il ajouté, précisant que "fin 2020 on se posera la question de la cérémonie, pour l'instant ce n'est pas la priorité".

Pour le triple champion olympique de canoë, les JOJ de Buenos Aires qui s'ouvrent samedi par une cérémonie sur la principale avenue de la capitale "révolutionnent le modèle dans le sens où ils sortent le sport des stades" avec des sports "qui vont vers la population".

"On n'a pas commencé à travailler sur la cérémonie d'ouverture, ce n'était pas l'objet du travail de notre première année. La réflexion sur la cérémonie viendra dans un 2e temps, pas avant 2020", a-t-il encore expliqué, en marge du Forum "Olympisme en action", qui précède la 133e session du CIO.

Vos commentaires