En ce moment
 
 

Christophe Castaner, figure du camp présidentiel, battu dans les Alpes-de-Haute-Provence

Christophe Castaner, figure du camp présidentiel, battu dans les Alpes-de-Haute-Provence
Le candidat de Renaissance aux législatives dans les Alpes-de-Haute-Provence Christophe Castaner à Paris, le 10 mai 2022JOEL SAGET
 
France2022
 

Le président du groupe LREM (rebaptisé Renaissance) à l'Assemblée nationale Christophe Castaner a été battu au second tour des élections législatives dans les Alpes-de-Haute-Provence par Léo Walter, le candidat de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes).

Léo Walter (Nupes), 50 ans, a obtenu 51,49% des voix et Christophe Castaner, 56 ans, 48,51%.

Député socialiste élu en 2012 dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence et réélu en 2017 sous l’étiquette de la majorité présidentielle, l’ancien ministre de l’Intérieur, proche d’Emmanuel Macron, était candidat à un troisième mandat successif.

"Je prends acte du résultat dans ma circonscription, avec une grande tristesse. Ce mandat m’a permis d’être au service de notre territoire, que j'aime passionnément. Merci à ceux qui m’ont fait confiance. Je souhaite le meilleur à Léo Walter et à nos Alpes-de-Haute-Provence", a réagi l'ex-ministre dans un tweet.

"C’est un rituel depuis une vingtaine d’années, même heure, même bureau de vote. Avec le souci depuis quelques années d'éviter l’empressement des chaînes infos qui veulent filmer le vote. J’aime le calme et le sérieux de ce moment particulier", avait expliqué Christophe Castaner en allant voter dimanche matin vers 11 heures à Forcalquier, ville dont il a été maire de 2001 à 2017.

Lors du premier tour des législatives, Christophe Castaner, avait devancé de justesse (30,16%) son adversaire Léo Walter (29,30%). Seulement 292 voix séparaient alors les deux hommes, la candidate RN Aurélie Abeille étant éliminée (23,30%).

En 2015, Léo Walter, directeur d’école d’un village des Alpes-de-Haute-Provence s’était présenté aux départementales et aux régionales sous l'étiquette du Front de gauche avant d'affronter pour la première fois Christophe Castaner lors des législatives de 2017. L'homme fort de la "macronie" s’était imposé au second tour (61,5 % - 16 412 voix) face à Léo Walter (38,4 % - 10 244 voix).

Porte-parole durant la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en 2017, Christophe Castaner a été délégué général de la République en marche (2017-2018), secrétaire d’Etat (2017-2018) et ministre de l’Intérieur (2018-2020), avant de prendre la tête du groupe parlementaire de la majorité présidentielle en septembre 2020.

En 2016, Christophe Castaner a été l’un des premiers marcheurs à rejoindre le mouvement fondé par le président de la République.


 

Vos commentaires