En ce moment
 
 

Collégien tué à Rennes: le parquet requiert une mise en examen pour homicide volontaire

 
Le parquet de Rennes a requis dimanche la mise en examen pour "homicide volontaire sur mineur de 15 ans" et le placement en détention d'un collégien de 16 ans, après l'altercation mortelle qui l'a opposé à un élève de 13 ans, vendredi, dans un collège de la ville. L'autopsie de la victime "a permis de confirmer que son décès résultait bien d'une strangulation, les constatations étant compatibles avec les déclarations de la plupart des témoins", a indiqué le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, dans un communiqué. "Le mineur a été présenté au juge d'instruction spécialisé en matière de mineurs", a-t-il précisé. Selon un jeune témoin, l'origine de l'altercation de vendredi est "une porte des toilettes ouverte trop brusquement". L'auteur présumé "s'est énervé", "il a donné un coup de poing" à la victime qui "a répondu". "Il y a eu deux ou trois coups de poing échangés" et "ça a fini par un étranglement", selon ce témoin qui précise que la victime "est tombée, s'est cogné la tête sur un poteau en pierre". "L'auteur présumé est très affecté par ce qu'il a fait et les conséquences dramatiques que son acte a malheureusement eues", avait dit M. Pocquet du Haut-Jussé samedi. Le jeune de 16 ans a été interpellé rapidement vendredi matin après les faits et placé en garde à vue. La victime, hospitalisée vendredi dans un état critique, est "décédée la nuit suivante des suites de ses blessures", a rappelé dimanche le procureur. (VIM)

 

Vos commentaires