En ce moment
 
 

Concurrence: le président français Macron veut "une préférence européenne"

(Belga) Le président français Emmanuel Macron appelle à "réformer" la politique de concurrence en vigueur dans l'UE et souhaite instaurer "une préférence européenne", dans une tribune rendue publique lundi soir dans plusieurs médias de l'Union européenne.

"Nos frontières doivent aussi assurer une juste concurrence", estime M. Macron, appelant à "sanctionner ou interdire en Europe les entreprises qui portent atteinte à nos intérêts stratégiques et nos valeurs essentielles". Il cite notamment les "normes environnementales, la protection des données et le juste paiement de l'impôt" comme critère commercial. "Quelle puissance au monde accepte de poursuivre ses échanges avec ceux qui ne respectent aucune de ses règles? ", interroge-t-il, avant de préconiser notamment d'"assumer, dans les industries stratégiques et nos marchés publics, une préférence européenne comme le font nos concurrents américains ou chinois". Le président français invite aussi les Européens à mieux "réguler les géants du numérique, en créant une supervision européenne des grandes plateformes (sanction accélérée des atteintes à la concurrence, transparence de leurs algorithmes...)". Il appelle enfin à "financer l'innovation en dotant le nouveau Conseil européen de l'innovation d'un budget comparable à celui des Etats-Unis, pour prendre la tête des nouvelles ruptures technologiques, comme l'intelligence artificielle". (Belga)

Vos commentaires