Corse: démonstration de force des nationalistes avant une visite du président Macron

Corse: démonstration de force des nationalistes avant une visite du président Macron

(Belga) Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi en Corse dans une démonstration de force nationaliste destinée à pousser le président Emmanuel Macron à "ouvrir le dialogue" sur les revendications autonomistes, trois jours avant sa visite dans cette île française de la Méditerranée.

Quelque 6.000 manifestants, selon les autorités locales, 25.000 selon les organisateurs, ont défilé dans les rues d'Ajaccio, la capitale de l'île. Les nationalistes avaient dit espérer 8.000 participants. "C'est une mobilisation sans précédent ces dernières années, c'est énorme", s'est réjoui auprès de l'AFP l'autonomiste Gilles Simeoni après la manifestation, qui s'est achevée dans le calme. "C'est un message très fort qui est envoyé par les Corses. Maintenant au président de la République de dire, de parler et je l'espère de montrer qu'il a entendu ce que nous avons dit aujourd'hui", a-t-il ajouté. La Corse a été pendant des décennies le théâtre de violences avec plus de 4.500 attentats - provoquant très majoritairement des dégâts matériels - revendiqués notamment par les militants du Front de libération nationale de la Corse (FLNC) avant qu'ils déposent les armes en 2014. Rassemblé derrière le slogan "Demucrazia è rispettu pè u populu Corsu" ("Démocratie et respect pour le peuple corse"), le cortège était ouvert par des jeunes filles aux épaules recouvertes du drapeau corse. "Vive la lutte d'indépendance !" ou encore "Etat français assassin !", ont scandé des manifestants. Sur la voiture de tête, on pouvait également lire "Amnistia", référence à l'une des principales demandes des nationalistes, l'amnistie des "prisonniers politiques", une vingtaine de détenus considérés comme tels par les nationalistes. (Belga)

Vos commentaires