En ce moment
 

L'état de santé de Jonathann Daval inquiète ses avocats: "Il serait réveillé toutes les 2 heures durant ses nuits pour vérifier s'il est encore vivant"

L'état de santé de Jonathann Daval inquiète ses avocats:

Depuis ses avoeux et son incarcération, les informations quant à l'état de santé de Jonathann Daval sont rares. Ses avocats Mes Samuel Estève et Randall Schwerdorffer ont jusqu'alors très peu livré de renseignements. 

Mais depuis plusieurs jours, la presse française donne des nouvelles et assure que l'état de santé de l'ex-informaticien est jugé préoccupant. 

C'est pour contrer ce flot d'informations "fausses" ou "approximatives" que Mes Samuel Estève et Randall Schwerdorffer ont décidé de s'exprimer. Dans une interview donnée à la chaîne française LCI, tous deux font le point sur la situation actuelle. 

"On l'a vu il y a une semaine ou deux. Il a beaucoup beaucoup maigri. Il est toujours dans un état psychologique préoccupant. Il était déjà dans un état préoccupant lors de sa première audition. Donc ça n'a pas évolué, en tout cas pas favorablement. Il est toujours très faible, très maigre. C'est ce qui inquiète le plus", indique Me Samuel Estève.


En "grande souffrance psychologique"

Jonathann Daval est actuellement incarcéré en unité psychiatrique à Dijon, en France. Selon ses avocats, il est en "grande souffrance psychologique". Depuis le début de son incarcération, en avril dernier, quelques améliorations seraient tout de même notables.

"Il y a une amélioration dans le sens où il est pris en charge sur le plan médicamenteux et psychologique mais ça va mieux aussi parce qu'il a vu sa famille et en particulier sa mère, qu'il n'avait pas encore revue", précise Me Samuel Estève.

En effet, le juge a récemment autorisé que la mère de Jonathann Daval le visite. "C'est quelque chose qui l'aide beaucoup. Il va mieux dans ce sens là", ajoute l'avocat.


"Les autorités craignent le suicide"

L'homme, âgé de 31 ans, est régulièrement suivi par un psychologue. On lui prodigue également des soins médicamenteux. "Il reste dans un point de vue très précaire sur le plan psychologique", note Me Samuel Estève.

Aujourd'hui, ses avocats déplorent une surveillance "trop poussée". "La surveillance dont il est fait l'objet est poussée très très loin parce que les autorités craignent le suicide", expliquent-ils. Avant d'ajouter: "Il semblerait qu'il soit réveillé toutes les deux heures durant ses nuits pour vérifier s'il est encore vivant". 

En mars dernier, Jonathann Daval avait reconnu avoir tué Alexia Daval, 29 ans, lors d'une dispute conjugale, dans la nuit du 27 au 28 octobre, au domicile du couple à Gray-la-Ville. Il avait affirmé en garde à vue qu'il ne "voulait pas" la tuer, mais qu'ils en étaient venus aux mains et qu'il avait étranglé Alexia en tentant de la "maîtriser".

Vos commentaires