En ce moment
 
 

Des militants anti-corrida frappés dans l'arène de Rodilhan (vidéo)

 
 

95 militants anti-corrida ont envahi l’arène de Rodilhan, à Nîmes, dans le but d’empêcher la tenue du spectacle. Après un quart d’heure environ, ils se sont fait expulser de façon musclée par les défenseurs de la tauromachie.

Le 8 octobre, des militants de la cause animale se sont rassemblés dans les gradins de l’arène de Rodilhan, à Nîmes. Ils ont d’abord étendu des banderoles où était écrit "Corrida = Torture". Rapidement, des spectateurs se sont levés pour empêcher les manifestants de gâcher le spectacle, en leur donnant des coups de pieds, des coups de poings et en arrachant leurs calicots.

> VOIR LA VIDEO

Ensuite, un grand groupe de militants s’est précipité au centre de l’arène pour s’y asseoir et s'enchaîner et ainsi, empêcher le combat d’avoir lieu. Selon les images, on peut voir que des personnes font preuve de violence envers les militants, qui reçoivent une série de coups de pieds et de coups de poings. On ignore si les auteurs des coups sont des organisateurs de la corrida, des spectateurs ou autres.

Evacués da façon musclée après 15 minutes, les militants se sont rapidement retrouvés dehors. Il semble que la corrida ait bien eu lieu par la suite.




 

Vos commentaires