Didier Gosuin ne sera pas candidat aux élections régionales bruxelloises

Didier Gosuin ne sera pas candidat aux élections régionales bruxelloises

"Je ne suis pas candidat aux régionales", déclare jeudi dans Le Soir Didier Gosuin (DéFI) qui siégeait pourtant à la Région bruxelloise depuis sa création, en 1989. Le ministre annonce son intention de créer un mouvement de réflexion sur la crise de la démocratie libérale.

"J'ai décidé après mûre réflexion de ne pas me présenter aux élections régionales", déclare le ministre bruxellois de l'Emploi qui compte en outre céder son écharpe maïorale d'Auderghem en cours de législature communale. Didier Gosuin applique la règle de décumul sans compromis électoraliste, relève Le Soir.

"Je respecte l'engagement que mon parti et moi avons pris. C'est élémentaire en politique", explique l'élu. "Je ne voulais pas faire la campagne de trop. Ni repartir, comme ministre, dans une politique de petits pas", ajoute-t-il. Dans quelques mois, il tournera donc, à 66 ans, la page régionale bruxelloise - vingt ans au gouvernement et dix dans l'opposition au Parlement. En quittant la politique active, celle des mandats exécutifs, Didier Gosuin n'a pas pour intention "de rester sous la couette à lire le dernier Houellebecq, en pleurant sur la décadence de la société".

Le ténor amarante entend désormais jouer un rôle d'alerte, de réflexion. Pour le structurer, il annonce créer un mouvement, qu'il baptise D21, en référence à D66, parti libéral social néerlandais. Au programme: des conférences, réunissant des citoyens, des académiques, des politiques... "On peut sauver la démocratie libérale, en lui redonnant du sens, avec un pouvoir de régulation économique, écologique. J'y crois encore", assure M. Gosuin qui affirme rester néanmoins "d'une grande fidélité à Défi".

Vos commentaires