En ce moment
 

Elections 2018 - Avec "PluS pour Braine-l'Alleud", le PS brainois reprend son autonomie

(Belga) La liste "PluS pour Braine-l'Alleud", emmenée par l'actuelle échevine des finances Sophie Marcoux, a été présentée jeudi soir: on y trouve 33 candidats (17 femmes et 16 hommes) dont la moitié environ ne sont pas adhérents au parti socialiste. Avec cette liste qui ambitionne de remporter six sièges au soir du 14 octobre, le PS brainois reprend son autonomie. En 2012, il avait choisi de composer une liste de cartel avec le MR du bourgmestre Vincent Scourneau, ce qui lui avait permis de rester dans le collège. Mais les socialistes n'avaient décroché que trois sièges autour de la table du conseil communal.

"Nous avions besoin de nous recentrer sur nos valeurs", explique la tête de liste, Sophie Marcoux, qui souligne le travail réalisé en interne depuis un an et demi pour élaborer un programme en compagnie de citoyens non étiquetés PS. Parmi les projets marquants, on trouve notamment la création d'une salle culturelle polyvalente à la taille de la commune, Braine-l'Alleud étant l'entité la plus peuplée du Brabant wallon. Outre la constitution d'une liste propre, il y a du côté du PS brainois un autre changement de taille par rapport à la situation de 2012: le président du CPAS, Olivier Parvais, deuxième score personnel derrière le bourgmestre Vincent Scourneau, a annoncé il y a plusieurs mois qu'il ne souhaitait plus participer à des élections. Ce qui fait dire à l'opposition IB (cdH) et Ecolo que le jeu est aujourd'hui ouvert à de nouvelles constitutions d'alliance, malgré le partenariat historique entre les socialistes et les libéraux brainois. "Je n'ai signé d'accord avec personne", confirme Sophie Marcoux. Derrière celle-ci figure en deuxième position sur la liste "PluS pour Braine-l'Alleud" Domenico Monachino, suivi de Manon Bourgeois, Jean-Pierre Depas et Valérie Gossens. La conseillère de CPAS Catherine Stalas pousse la liste à la 33e position. (Belga)

Vos commentaires