En ce moment
 

Elections 2018 - Le cdH de Nivelles met en cause un échevin MR auteur d'un courrier officiel en campagne

(Belga) Le groupe cdH - Ensemble qui est au pouvoir à Nivelles au sein d'une coalition avec le MR et Ecolo, a mis en cause via un communiqué envoyé mercredi soir un échevin réformateur. Philippe Bouffioux (MR), en charge notamment de l'académie de Nivelles, a envoyé le 29 septembre une lettre aux élèves et aux parents des élèves qui fréquentent cette académie. Il y évoque des réalisations déjà concrétisées et des projets d'avenir. Pour le cdH, qui exige un remboursement immédiat des frais de ce courrier par l'échevin, il s'agit d'une "propagande financée par la caisse communale".

Les humanistes nivellois estiment que le nom de l'échevin - qui est candidat sur la Liste du Bourgmestre - ne devait pas figurer sur cette lettre, laquelle aurait dû être signée par le collège communal vu la période de prudence qui court avant les élections communales. Ils indiquent aussi que l'envoi adressé personnellement aux élèves de l'académie et à leurs parents a nécessité l'utilisation d'une liste d'adresses gérée par l'administration communale "à des fins qui ne sont pas légalement admissibles", et est donc contraire au règlement général sur la protection des données (RGPD). Pour le cdH de Nivelles, ce courrier constitue une publicité électorale. "Nous demandons d'urgence que la ville de Nivelles analyse cette situation et prenne les mesures nécessaires afin de la régler. Nous demandons aussi que l'échevin rembourse immédiatement à la caisse communale les frais liés à l'envoi de ce courrier", concluent la tête de liste cdH aux élections communales Bernard de Ro et le président de la section locale Etienne Laurent. Contacté, l'échevin mis en cause se défend de toute volonté électoraliste. Philippe Bouffioux affirme qu'il s'agit seulement d'un courrier d'information, à l'égal de celui qu'il avait déjà envoyé l'an dernier aux mêmes destinataires, compte tenu des importants changements en cours à l'académie de Nivelles. Et il estime logique de signer lui-même ce courrier de suivi, puisqu'il reste l'échevin en charge de la matière au sein du collège communal. (Belga)

Vos commentaires