En ce moment
 
 

Elle tatouait le blanc des yeux sur sa table à manger en France: "C'est de la mutilation"

Elle tatouait le blanc des yeux sur sa table à manger en France:
© Photo Facebook Jus Piercer

A la barre du tribunal du Mans ce lundi, une jeune femme de 24 ans. Comme le rapporte Le Parisien, celle que nous appellerons Jessica est accusée d'avoir pratiqué illégalement de la médecine. Ces actes ont entraîné des blessures involontaires. 

Les premières accusations remontent à 2016. Passionnée de tatouages, Jessica se lance dans "l'eye ball tatoo", une technique qui consiste à injecter un pigment dans le globe oculaire. Ses yeux sont entièrement noirs, difficile de distinguer la pupille de la sclérotique, plus communément appelée "le blanc de l'œil". 

Pendant plusieurs mois, bien que la loi française lui interdise de pratiquer cette technique, Jessica s'exerce. Elle colore ainsi le blanc des yeux de trois de ses proches, rapporte le quotidien. "Une fois, elle a même exercé cette dangereuse technique sur la table de ses parents, après un repas", peut-on lire dans les colonnes du journal.

C'est de la mutilation

Mais certains d'entre eux portent plainte. Car après être passés "sur la table d'opération", les premières douleurs apparaissent. L'une des victimes rapporte avoir subi un œdème. "Les modifications corporelles, on en pense ce qu'on veut mais dans ce dossier, c'est de la mutilation, réalisée sauvagement. Même si les personnes étaient consentantes", a assuré le procureur de la République. 

Jessica a été condamnée à un an de prison avec sursis. Elle a l'interdiction d'exercer son métier de tatoueuse pendant 5 ans. "L'indemnisation qu'elle devra verser à ses victimes fera l'objet d'une audience ultérieure", précise Le Parisien. 

Vos commentaires