En ce moment
 
 

En vue des élections TAM TAM lance une enquête pour connaître les aspirations des citoyens

En vue des élections TAM TAM lance une enquête pour connaître les aspirations des citoyens

(Belga) A l'approche des scrutins régional, fédéral et européen du 26 mai, TAM TAM, un collectif d'une septantaine d'associations dont des syndicats et mutuelles, lance une grande enquête pour connaître les aspirations des Belges. Avec son partenaire "Hart boven Hard" au nord du pays, il souhaite interroger quelque 23.000 personnes sur 23 propositions alternatives aux politiques actuelles.

L'enquête aborde six grands thèmes : le climat, le travail, la diversité, la fiscalité, les soins de santé et la politique socio-économique. Parmi les 23 propositions, les répondants sont invités à sélectionner celles qui à leurs yeux doivent constituer des priorités sous la prochaine législature. Menée à la fois en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, l'enquête fait partie intégrante de la campagne de TAM TAM et Hart boven Hard axée sur l'article 23 de la Constitution. Ce dernier stipule que "chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine", souligne TAM TAM. "La Constitution ne dit nulle part que notre économie doit croître à tout prix, ni que les lois du marché doivent l'emporter sur nos aspirations communes. Par contre, il est écrit noir sur blanc : 'chacun a droit au travail, à la sécurité sociale, à la protection de la santé, à un logement décent, à une aide juridique, à un environnement sain, à l'épanouissement culturel et social, aux prestations familiales'. Alors pourquoi glissons-nous vers une société dans laquelle ces droits deviennent un luxe ou un souvenir, plutôt qu'une évidence et un projet collectif? ", s'interroge le collectif. "Avec plusieurs experts et organisations, nous nous sommes demandé comment concrétiser cet article 23 en 2019", ajoute Wouter Hillaert de Hart boven Hard. "De cette façon, nous sommes parvenus aux 23 propositions que nous soumettons aux citoyens jusqu'à mi-mars", poursuit-il. Parmi celles-ci, les deux associations évoquent notamment la semaine de quatre jours, le relèvement des minima sociaux au-dessus du seuil de pauvreté, des classes de 20 élèves maximum, une augmentation des salaires minimum et des pensions, la suppression de la publicité pour la malbouffe, un impôt progressif sur la fortune ou encore un impôt minimum européen sur tous les bénéfices des entreprises. Le 12 mai, deux semaines avant les élections, TAM TAM et Hart boven Hard organiseront une grande marche "pour les droits fondamentaux" dans les rues de Bruxelles. (Belga)

Vos commentaires