En ce moment
 
 

Éric Zemmour compte ses troupes pour son premier meeting de campagne

Éric Zemmour compte ses troupes pour son premier meeting de campagne
 
 

(Belga) Après son annonce de candidature critiquée, Éric Zemmour entend faire une démonstration de force lors de son premier meeting de campagne pour la présidentielle française d'avril 2022, dimanche à Villepinte (Seine-Saint-Denis), dans une journée "à risque" selon la police, avec des anti-Zemmour mobilisés. Le nom du parti, avec adhésion payante, ainsi qu'une "scénographie" pour toute la campagne seront dévoilés lors de ce rendez-vous électoral.

Le candidat d'extrême droite réunit dans l'après-midi ses troupes au Parc des expositions, derrière son nouveau slogan "Impossible n'est pas français", expression attribuée à Napoléon, assortie d'un rameau d'olivier.  Le directeur des événements de M. Zemmour, Olivier Ubéda, assure avoir recensé 19.000 inscrits. Plus de 400 journalistes sont accrédités. Le polémiste a calqué son calendrier sur le congrès de la droite traditionnelle Les Républicains (LR), qui a choisi samedi sa candidate Valérie Pécresse, au profil plus modéré que son rival Éric Ciotti. Comme Marine Le Pen, sa concurrente à l'extrême droite de l'éventail politique, Éric Zemmour a invité les déçus LR à le rejoindre, dans une lettre ouverte où il leur atteste: "Nous sommes si proches". L'ex-conseillère régionale du Rassemblement National (RN) Agnès Marion sera du meeting dimanche. Elle "espère" un discours autour "du grand déclassement" et du "grand remplacement", cette théorie complotiste revendiquée par Éric Zemmour du remplacement des populations européennes par des immigrés non européens. Une cinquantaine d'organisations syndicales, partis et associations ont appelé à manifester de Barbès à la Villette pour faire "taire" Eric Zemmour. De source policière, la manifestation et le meeting au Parc des expositions sont considérés "à risque". La police attend quelques milliers de personnes dans la capitale et une centaine de militants de l'ultra-gauche à Villepinte, où elle craint des affrontements. En revanche, plusieurs personnalités de la Manif pour Tous, qui réunit les opposants au mariage entre personnes de même sexe, viendront à Villepinte: l'ancien député conservateur Jean-Frédéric Poisson, qui a renoncé à sa propre candidature en 2022 et s'occupera des législatives, ainsi que Christine Boutin, qui présidait avant lui le petit Parti chrétien-démocrate (devenu "VIA la voix du peuple"), et Laurence Trochu, présidente du Mouvement conservateur, associé jusqu'à présent à LR. La figure des Gilets jaunes Jacline Mouraud sera là aussi pour soutenir Éric Zemmour et "représenter la France populaire". Outre sa tonalité, la vidéo de campagne du candidat, publiée mardi, avait été critiquée pour son amateurisme avec l'utilisation d'images sans en avoir les droits. Il était ensuite apparu tendu au 20h de TF1, avant d'insulter en coulisses le présentateur. Éric Zemmour "se laisse déborder par lui-même" et à Villepinte "il cherche à rattraper cela", a commenté sur FranceInfo le politologue Pascal Perrineau. (Belga)


 

Vos commentaires