Euro de hand: les Bleus veulent finir sur une bonne note

Euro de hand: les Bleus veulent finir sur une bonne note
L'entraîneur de l'équipe de France, Didier Dinart (c), donne ses consignes durant la demi-finale de l'Euro face à l'Espagne, le 26 janvier 2018-

Après la désillusion face à l'Espagne en demi-finale, les handballeurs français veulent se racheter dimanche (18h00) à Zagreb lors de la petite finale contre le Danemark. Objectif: finir sur une bonne note un Euro-2018 qui avait si bien commencé.

"On n'a pas trop le temps de s'apitoyer sur notre sort", a déclaré Adrien Dipanda. "On se doit d'aller chercher cette victoire pour ramener encore une médaille au handball français. On pense qu'on le mérite."

Face aux Espagnols (23-27), les Bleus ont fait "un non-match" vendredi, selon les mots de leur sélectionneur Didier Dinart. Une prestation d'autant plus rageante qu'ils avaient semblé si "resplendissants" jusque-là.

Avant ce match-couperet, les Français présentaient un bilan idéal de six victoires en six matches, dont trois succès convaincants contre des candidats au titre: la Norvège (32-31), la Suède (23-17) et la Croatie (30-27). Et ce, malgré un effectif largement renouvelé par rapport à celui du Mondial remporté l'an dernier.

Ils partaient donc favoris face à des "Hispanos" déjà battus deux fois, mais sont tombés de leur piédestal...

"C'est regrettable ce qui s'est passé, mais ça ne remet pas en cause tout ce qui a été fait pendant la quinzaine. Il y a eu de belles choses, il faut quand même garder le positif", a estimé Dinart.

"Il faut essayer de se ressourcer et débriefer comme on l'a fait depuis le début du tournoi afin d'essayer de terminer du mieux (possible), pourquoi pas gagner une médaille de bronze", a-t-il ajouté. "Ce qui aura pour effet de peut-être effacer ce contretemps."

- Porte: 'Ça va gueuler' -

Ils auront l'occasion de le faire face au Danemark, leur bourreau de la finale des jeux Olympiques de Rio, perdue 28-26 en 2016 et toujours pas digérée.

"Ok, une médaille de bronze ça fait pas rêver. Mais avec ce qu'on a montré (vendredi), on n'a pas intérêt à s'en moquer. Il va falloir aller la chercher parce que sinon ça va gueuler", a lancé un Valentin Porte, particulièrement remonté après la défaite.

Décrocher une 19e médaille dans une grande compétition (la 5e dans un Euro) récompenserait tout de même les efforts accomplis depuis l'automne, veulent croire les Bleus.

"Ça permettrait de se rappeler de ce championnat d'Europe avec une bonne impression, de se dire: c'est mémorable ce qu'on a fait", souligne Kentin Mahé. "Il faut savoir couronner notre travail."

Impressionnants jusque là, les Danois sont eux aussi tombés de haut dans leur demi-finale, perdue 35-34 face à la Suède après prolongation.

Mikkel Hansen et les siens pensaient avoir fait le plus dur en revenant au score sur le gong. Mais sans doute épuisés par les efforts concédés après avoir été menés tout le match, ils n'ont pas trouvé les ressources pour renverser la situation.

"Ce matin (samedi), c'était dur de se lever après un match où les choses n'ont pas marché. On joue mieux que ça normalement", a affirmé l'arrière gauche du Paris SG.

"Tout le monde connaît le niveau de l'équipe de France, ça va être super difficile, mais on veut revenir au Danemark avec quelque chose", a-t-il ajouté.

Les champions du monde contre les champions olympiques: l'affiche entre deux prétendants au titre aurait pu être celle de la finale. Mais l'or se jouera finalement entre deux outsiders, la Suède et l'Espagne.

Vos commentaires