En ce moment
 
 

France: en raison du sirocco venant du Saraha, le ciel apparaît jaune sur une bonne partie de l'est du pays

©BELGA
 
 

De Nice, Marseille, Lyon, et même plus au nord jusqu'en Alsace, les internautes relaient largement ce samedi sur les réseaux sociaux des photos d'un ciel aux couleurs jaune, orange, parfois ocre. Ils accompagnent souvent leurs clichés d'un message faisant part de leur étonnement, certains faisant le parallèle avec une ambiance quelque peu surréaliste aux allures de film post-apocalyptique comme Mad Max ou Blade Runner. "Ça fait bizarre de se lever avec un ciel jaune sur Lyon", s'étonne l'un d'eux. "Se réveiller et voir cette ambiance Mad Max par la fenêtre du salon", s'amuse une autre internaute.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Pourtant pas de cinéma, il y a bien une explication rationnelle aux couleurs peu ordinaires qui habillent le ciel d'une partie de la France aujourd'hui. Comme le relaie la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, il s'agit "d'un phénomène naturel garanti sans filtre", avant d'expliquer qu'un "puissant flux du sud transport le sable du Sahara ce qui rend la couleur du ciel particulière aujourd'hui à Lyon et dans le reste du département". 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Le phénomène est lié au puissant vent appelé sirocco qui souffle sur l'Afrique du Nord. Il explique aussi les températures printanières actuellement ressenties dans le sud-est de la France. Certains services météo préviennent également que des averses de pluies "sableuses" peuvent s'abattre dans les prochaines heures. Plus impressionnant encore, dans les Pyrénées, une fine couche de sable a recouvert la neige par endroit comme le relaie l'association Météo Pyrénées capturée dans une vidéo capturée à Andorre.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires