En ce moment
 

France: Le RN perd une eurodéputée soutien de Dupont-Aignan

(Belga) Le Rassemblement national (RN, ex FN) a exclu jeudi l'eurodéputée Sylvie Goddyn, qui avait exprimé son soutien à la liste aux élections européennes conduite par le président de Debout la France (DLF), Nicolas Dupont-Aignan, a-t-on appris vendredi auprès de l'intéressée.

En mai, l'eurodéputé et économiste Bernard Monot avait claqué la porte du même parti évoquant un "amateurisme général", pour rejoindre DLF. La présidente du RN "Marine Le Pen m'a demandé de clarifier ma position. Je lui ai envoyé une lettre, où je maintiens cette position. Dans la foulée j'ai été exclue, dans un SMS jeudi qui sera suivi d'une lettre", du parti et du groupe ENL (Europe des nations et des libertés) au Parlement européen, où siègent les eurodéputés RN, a précisé à l'AFP Mme Goddyn, confirmant une information du Figaro. Mme Goddyn participera à une conférence de presse mardi à Strasbourg au côté de M. Dupont-Aignan. Dans sa lettre de clarification, dont l'AFP a obtenu une copie, Mme Goddyn, qui a rencontré à plusieurs reprises Mme Le Pen, se dit "désolée que (leurs) entretiens aient été un dialogue de sourds". "On pouvait au moins discuter les avantages et les inconvénients de la proposition (d'union) de Nicolas Dupont-Aignan. Il n'y avait que des inconvénients pour toi", écrit l'eurodéputée. "On ne répond pas à la défaite en retournant chacun dans sa chapelle, surtout pour des élections européennes", estime Mme Goddyn, qui a milité 30 ans au FN puis au RN. Dans une lettre ouverte datée du 3 octobre, Mme Goddyn et un autre eurodéputé, Philippe Loiseau, avaient apporté leur soutien à la liste de Nicolas Dupont-Aignan, "le plus légitime à conduire (une) grande liste d'union" étant donné que ni Marine Le Pen, ni Laurent Wauquiez, président de LR, "ne souhaitent être tête de liste". Mais Philippe Loiseau avait fait marche arrière, précisant qu'il soutiendrait "sans réserve la liste" RN. Nicolas Dupont-Aignan a rallié récemment 19 élus déçus du RN, suscitant des remous au sein du parti de Marine Le Pen, qui entend aussi présenter une "liste de rassemblement". Mme Goddyn rejoindra à Strasbourg le groupe EFDD (Europe de la liberté et de la démocratie directe), où siège aussi l'ancien bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot. Le RN ne compte plus que 15 eurodéputés sous son étiquette, dont 14 dans le groupe ENL. Aux européennes de 2014, il avait gagné 24 élus. (Belga)

Vos commentaires