France: perturbations moindres pour le 3e épisode de grève dans le ferroviaire

France: perturbations moindres pour le 3e épisode de grève dans le ferroviaire

(Belga) Le trafic s'annonçait un peu moins perturbé vendredi pour le début du troisième épisode de grève à la SNCF, l'opérateur français du rail, mais les syndicats maintiennent la pression.

Alors que les vacances scolaires commencent vendredi soir dans une partie de l'hexagone (dans la région parisienne et le Sud/Sud-ouest), la SNCF prévoit davantage de trains que lors des premiers jours de la grève par intermittence prévue jusqu'en juin lancée pour bloquer le projet gouvernemental de réforme du ferroviaire. Ce dernier épisode s'achèvera dimanche à 07H55. Les syndicats ont lancé début avril un mouvement de grève de deux jours sur cinq pour protester contre la volonté du gouvernement de transformer la la Société nationale des chemins de fer en société anonyme à capitaux publics et d'ouvrir le secteur ferroviaire à la concurrence. La réforme prévoit aussi la suppression de l'embauche au statut spécial de cheminot. Vendredi sont prévus un TGV (train à grande vitesse) et un TER (train express régional) sur trois, un train Intercités sur cinq. Le trafic international est "normal" pour les Eurostar reliant l'Angleterre (Grande-Bretagne), "quasi normal" pour les Thalys vers la Belgique tandis qu'un train Lyria (France-Suisse) sur six circule. Selon la SNCF, 38% des personnels indispensables à la circulation des trains sont en grève, soit beaucoup moins que lors du premier épisode de la grève (48% les 3 et 4 avril), plus que dimanche dernier (35%) et moins que lundi (43%). Le président Emmanuel Macron a dit jeudi vouloir "aller au bout" de la réforme "indispensable" de la SNCF, qui "doit se réorganiser". Il a appelé les syndicats "au calme", affirmant les avoir "entendus". Les quatre syndicats représentatifs à la SNCF, qui réclament depuis des semaines de "vraies négociations", ont tous critiqué l'intervention présidentielle. Les députés ont terminé jeudi la première lecture du projet de loi de réforme ferroviaire, qui fera l'objet d'un vote solennel mardi. (Belga)

Vos commentaires