En ce moment
 
 

France: Royal dit choisir Hollande pour rassembler, pas pour raisons privées

Ségolène Royal, nettement battue au premier tour de la primaire socialiste en France (7% des voix), a expliqué jeudi qu'elle soutient désormais son ex-compagnon François Hollande, arrivé premier, pour des raisons "d'intelligence politique et de rassemblement" et non des raisons privées. "Aujourd'hui, la décision que je prends, c'est une décision de l'intelligence politique et du rassemblement. Je fais la différence entre le corps privé et le corps public, aujourd'hui c'est le corps public qui parle lorsque je m'engage auprès du candidat", a déclaré Mme Royal à la télévision. "C'est vrai que je suis dans une situation qui n'est pas ordinaire, qui n'est pas banale. Mais je ne peux pas renier ma vie avec François Hollande, avouez d'ailleurs que le bilan de ce couple n'est pas si mauvais que ça, avec quatre enfants et deux candidats présidentiels", s'est-elle amusée. François Hollande et Ségolène Royal ont vécu près de 30 ans ensemble sans être mariés et ont eu quatre enfants. Le couple s'est séparé en 2007. La même année, Ségolène Royal a été la candidate malheureuse des socialistes à la présidentielle contre Nicolas Sarkozy. "Aujourd'hui, il faut donner à notre candidat la plus grande légitimité", a-t-elle poursuivi, "une légitimité puissante et un élan très fort parce que c'est cet élan très fort qui va nous permettre de gagner la présidentielle". François Hollande est arrivé en tête (39% des suffrages) au premier tour de la primaire le 9 octobre. Il affronte au 2e tour dimanche Martine Aubry (31%). (KAV)

Vos commentaires