Frasnes-lez-Anvaing va quitter la zone de police des Collines

(Belga) Jean-Luc Crucke (MR) a confirmé lundi sur No Télé que Frasnes-lez-Anvaing allait quitter la zone de police des Collines. "On aurait dû le faire depuis longtemps", a ajouté le bourgmestre, à la tête de la commune depuis 1997. "Le ministre de l'Intérieur a demandé un rapport et les zones voisines ont été consultées".

M. Crucke vise, par cette décision, le bourgmestre réélu de Lessines Pascal De Handschutter (PS). Ce dernier préside la zone qui recouvre aussi les communes de Flobecq et d'Ellezelles. "Nous avons conclu un accord en 2015 et Jean-Luc Crucke avait marqué son accord", rappelle le Lessinois. Philippe Mettens (PS), bourgmestre réélu de Flobecq, pense que Jean-Luc Crucke va changer d'avis car c'est "un homme de raison". "Comme je suis un homme de raison, je confirme ma décision", a répliqué le ministre wallon. Jean-Luc Crucke s'était justifié lors d'un débat télévisé. "L'inconvénient de Frasnes-lez-Anvaing dans cette zone de police, c'est qu'elle est totalement minoritaire, puisque la ville de Lessines à elle seule est majoritaire (...) Je crois qu'il n'y a rien de commun en termes de délinquance entre Lessines et Franses-lez-Anvaing (...) Je crois qu'on n'a plus rien à faire avec cette zone de Lessines, en tout cas avec le bourgmestre qui est pour l'instant tel qu'il la gère." (Belga)

Vos commentaires