En ce moment
 

Gilets jaunes - Echauffourées à Lyon, 23 interpellations

(Belga) Des milliers de "gilets jaunes" ont envahi Lyon samedi, se mêlant le soir aux badauds et aux touristes venus pour la Fête des Lumières, tandis que des heurts opposaient manifestants et forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes.

A 20H00, la préfecture recensait 23 interpellations, un blessé léger, côté forces de l'ordre, et deux très légers parmi les manifestants. Le maire de Lyon et ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est montré vers 18H30 place Bellecour, au coeur de la ville, où se sont poursuivis de manière intermittente de violents affrontements entre groupes de jeunes, lançant bouteilles et fumigènes, et policiers déployés en force. Le calme était revenu peu avant 20H00, a confirmé la préfecture. Aux cris de "Macron démission", "Macron rends le pognon", le cortège avait défilé dans un calme relatif dans la Presqu'île, entre Rhône et Saône, en début d'après-midi. Arrêtés quelques minutes devant l'Hôtel de Ville, les manifestants avaient entonné: "On n'entend plus chanter Gérard Collomb ! ". Puis la tension est rapidement montée quand la manifestation a voulu se diriger vers la préfecture sur la rive opposée du fleuve. Près du pont de la Guillotière, dans le 7e arrondissement, des échauffourées ont éclaté pendant plus de deux heures entre manifestants et forces de l'ordre qui répliquaient avec des gaz lacrymogènes aux jets de projectiles de petits groupes mobiles. Quelques drapeaux tricolores côtoyaient ceux rouge et noir des anarchistes. Des "black blocs" en sont même à un moment venus aux mains avec des "identitaires" d'extrême-droite. Plusieurs centaines de "gilets jaunes" ont ensuite retraversé le Rhône vers 16H30 pour se rendre place Bellecour, où des heurts violents ont à nouveau éclaté, à deux pas de la principale artère commerçante de la ville. A la nuit tombée, les touristes regardaient ébahis le "spectacle" des heurts tandis que des Lyonnais poursuivaient leurs courses de Noël au milieu des gaz lacrymogènes. Les scénographies lumineuses de la traditionnelle Fête des Lumières ont commencé à illuminer la ville dès 19h30 dans un périmètre sécurisé. (Belga)

Vos commentaires