En ce moment
 

Gymnastique: dans l'affaire Nassar, l'ancien président de la Fédération américaine accusé d'inaction

Gymnastique: dans l'affaire Nassar, l'ancien président de la Fédération américaine accusé d'inaction
L'ancien président de la Fédération américaine de gymnastique, Steve Penny (c), devant le Comité sénatorial américain du Commerce, de la Science et des Transports, à Washington, le 5 juin 2018 MARK WILSON
sport

L'ancien président de la Fédération américaine de gymnastique a été mis en cause par une autre ex-dirigeante d'USA Gymnastics qui a assuré mardi devant une commission d'enquête l'avoir averti du comportement du Dr Larry Nassar, condamné à de lourdes de peine de prison pour agressions sexuelles sur des centaines de gymnastes.

Lors de son audition par une commission du Sénat américain, Ronda Faehn, ancienne vice-présidente de la Fédération américaine, remerciée le mois dernier, a expliqué avoir prévenu dès juin 2015 Steve Penny qu'elle avait reçu des témoignages de gymnastes "qui se sont senties mal à l'aise après des soins prodigués par Nassar".

"L'entraîneur d'une gymnaste m'a ainsi expliqué qu'elle avait eu une expérience inconfortable lors de soins avec Nassar, avec des massages au niveau de l'aine, à proximité du vagin alors qu'elle était supposée être soignée pour une blessure à genou", a-t-elle notamment expliqué.

Après lui avoir raconté ce témoignage et deux autres similaires, M. Penny lui a demandé "de ne rien dire ou de ne rien faire, car il allait s'occuper de tout à l'avenir", a déclaré Mme Faehn.

"Il m'a également dit qu'il allait faire part de ses inquiétudes aux autorités compétentes, ce qui, je croyais, voulait dire, la police", a-t-elle poursuivi.

Présent lors de cette audition, M. Penny, qui a été contraint à la démission en mars 2017 au plus fort de l'affaire Nassar, la plus grave dans l'histoire du sport américain, n'a pas souhaité répondre aux questions des sénateurs américains, en invoquant le 5e amendement qui donne à une personne la possibilité de ne pas à avoir témoigner contre elle-même.

"J'aimerais répondre à vos questions, mais mon avocat m'a donné pour instruction de faire état de mes droits au regard du 5e amendement, je renonce respectueusement à répondre à votre question", a déclaré M. Penny.

L'audition de Ronda Faehn, qui a éclaté en sanglots durant son témoignage, a été suivie par plusieurs des gymnastes agressées sexuellement par Nassar.

L'ancien médecin de l'équipe féminine des Etats-Unis avait été arrêté initialement pour possession de matériels à caractère pédophiles, plus d'un an après l'alerte lancée par Mme Faehn.

Il a été condamné en début d'année à plusieurs lourdes peines de prison pour avoir agressé durant deux décennies au moins 265 victimes --dont près de 160 gymnastes--, la plupart mineures, sous couvert de traitements médicaux.

Cet ostéopathe de formation a officié de 1994 à 2016 au sein d'USA Gymnastics, du Comité olympique américain et de l'université d'Etat du Michigan.

Parmi ses victimes figurent des grands noms de la discipline, comme les championnes olympiques Aly Raisman, Simone Biles, Gabby Douglas et McKayla Maroney.

Vos commentaires