En ce moment
 
 

Perquisitions du week-end à Molenbeek: deux suspects sous mandat d'arrêt, dont Mohamed Amri qui a ramené Salah en Belgique

  • Le frère de Salah Abdeslam libéré: "Il espère retrouver son travail demain à la commune de Molenbeek"

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20un%20fr%C3%A8re%20de%20Salah%20Abdeslam%20aurait%20travaill%C3%A9%20au%20cabinet%20de%20Philippe%20Moureaux

 

Mohamed Abdeslam, le troisième frère de la fratrie Abdeslam (Ibrahim s'est fait sauter, Salah est en cavale) a été remis en liberté sans inculpation. Son avocat a pu prouver qu'il avait un alibi solide pour la soirée de vendredi. Au total, 5 des 7 suspects interpellés en Belgique ont été relâchés. Deux ont été placés sous mandat d'arrêt. Parmi ceux-ci, Mohamed Amri, le propriétaire de la Golf 3 qui aurait ramené Salah Abdeslam.

Deux suspects, qui avaient été interpellés samedi, ont été "placés sous mandat d'arrêt du chef d'attentat terroriste et participation aux activités d'un groupe terroriste", a précisé le parquet fédéral dans un communiqué.

Parmi ces deux suspects qui restent en prison, Mohamed Amri, le propriétaire et le convoyeur d'une voiture (Golf 3) contrôlée samedi à Cambrai (nord de la France) sur l'autoroute entre Paris et Bruxelles. Dans cette voiture, il y avait Salah Abdeslam et une 3e personne. La même Golf avait été saisie quelques heures plus tard à Molenbeek. Selon nos confrères de Sud Presse, l'homme affirme qu'il ne savait pas que Salah Abdeslam avait participé aux attentats de Paris quand il a été le chercher dans la capitale française pour le ramener en Belgique.

Le parquet a par ailleurs confirmé que cinq des sept autres personnes qui avaient été interpellées "ont été remises en liberté".

Ces arrestations ne sont pas à confondre avec la vaste opération militaire de ce lundi, à Molenbeek. "Une perquisition a été exécutée à Molenbeek-Saint-Jean", a par ailleurs indiqué le parquet. "Cette perquisition était négative et il n'a été procédé à aucune arrestation judiciaire", a-t-il indiqué.


Mohamed Abdeslam relâché

Cinq personnes parmi les sept interpellées en Belgique ce week-end ont donc été relâchées, dont Mohamed Abdeslam, un frère de l'un des kamikazes. Il a été remis en liberté sans inculpation ce lundi matin après 36 heures de garde à vue.

La rédaction de RTLinfo.be a pu joindre l'avocat de Mohamed Abdeslam, Maitre Nathalie Gallant: "Mon client a été libéré sans la moindre inculpation, ce qui signifie concrètement qu’il n’y a pas l’ombre d’un indice de culpabilité à sa charge et ce après 36 heures de garde à vue. C’est important parce que son nom est affiché depuis hier soir dans les médias alors que cet homme est marié, a deux enfants, occupe une position en vue sur le plan professionnel. Je pense qu’il est important de signaler qu’il a été libéré sans inculpation" a expliqué la célèbre pénaliste à Bérengère Devos.

L'avocate a ajouté que son client n'avait pas entretenu de contact récent avec ses frères. "Même si la fratrie n’était pas en dispute, ils n’avaient pas fait les mêmes choix de vie. Mon client avait l’intention d’ouvrir un bar lounge dans la région de liège. C’est d’ailleurs là qu’il se trouvait vendredi soir pendant les horribles événements à Paris".

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires