En ce moment
 
 

Hand: les Français plus très loin des demies du Mondial

Hand: les Français plus très loin des demies du Mondial
Nikola Karabatic, à l'attaque, profite de l'écran posé par Ludovic Fabregas, pour tenter un jet contre l'Islande à Cologne, le 20 janvier 2019 Patrik STOLLARZ

Les Français ne sont plus très loin du dernier carré du Mondial de handball après leur victoire sur l'Islande, 31 à 22, dimanche à Cologne.

Quelques heures avant ce match, les Bleus avaient reçu un coup de pouce des Brésiliens, vainqueurs d'un de leurs deux derniers rivaux pour l'accession aux demi-finale, la Croatie (29-26).

Grâce à cette surprise, la France sera peut-être qualifiée avant son dernier match contre les Croates, mercredi, si ces derniers s'inclinent lundi (20h30) face à l'Allemagne, qui assurerait elle aussi son ticket. Si les Croates l'emportaient sur l'Allemagne, tout resterait ouvert, mais les Bleus pourraient se contenter d'un nul mercredi contre les maillots à damier.

La surprise est de taille, car les Croates avaient gagné tous leurs matches jusqu'à présent, notamment contre l'Espagne. Mais les Sud-Américains, qui avaient posé quelques problèmes aux Bleus lors du match d'ouverture à Berlin (24-22), ont confirmé leurs progrès.

Les Français étant de repos lundi et mardi, c'est la possibilité de quatre jours de tranquillité qui se présente à eux pour préparer la demi-finale de vendredi à Hambourg, où leur adversaire pourrait être la Suède, la Norvège ou le Danemark.

- Richardson brille encore -

Après leur belle victoire de la veille sur les Espagnols (33-30), le match face à l'Islande pouvait faire figure de formalité. Déjà éliminés, les Scandinaves étaient en plus privés de leur meilleur joueur, le demi-centre de Barcelone Aron Palmarsson, blessé la veille dans la défaite contre l'Allemagne (24-19), et remplacé par un jeune de 17 ans, Haukur Thrastarson.

"Quand on joue contre des équipes dites plus faibles, on bazarde parfois les débuts de match. Ce soir j'ai aimé l'état d'esprit. On a commencé très fort, on a été très solide tout le match et on a dominé notre sujet", a commenté l'ailier Valentin Porte.

Les Français en ont profité pour refaire une partie de leur retard sur les Allemands à la différence de buts. C'est le goal-average qui pourrait départager les deux équipes pour la deuxième place si les Croates prenaient la première en les battant toutes les deux lundi et mercredi. Le pays organisateur est toujours en avance de quatre longueurs.

Face aux Islandais, les Bleus ont atteint sans forcer la pause avec quatre longueurs d'avance (15-11) grâce à cinq buts de Porte, trois du demi-centre Kentin Mahé et deux du gardien Vincent Gérard dans le but vide des Islandais jouant en infériorité numérique.

Les Scandinaves sont brièvement revenus à deux buts au retour des vestiaires, mais les arrêts de Gérard (14 au total) ont rapidement éteint leurs espoirs, et le score a recommencé à prendre une ampleur plus conforme à la hiérarchie. Melvyn Richardson, entré en seconde période, a encore marqué cinq buts, soit un de plus que face à l'Espagne, et Luc Abalo quatre.

Vos commentaires