En ce moment
 

Handball: Le PSG s'impose difficilement contre Nîmes mais perd Nikola Karabatic

Handball: Le PSG s'impose difficilement contre Nîmes mais perd Nikola Karabatic
Nikola Karabatic et le PSG, ici contre Montpellier à Paris, le 23 novembre 2016, se sont offerts la Coupe de la Ligue 2018MIGUEL MEDINA

En s'imposant difficilement jeudi soir contre Nîmes (30-29) pour le compte de la 18e journée du championnat de France de handball, le Paris SG est revenu à quatre points de Montpellier, mais a perdu son leader Nikola Karabatic, sorti sur blessure.

Cette sortie prématurée a un peu enrayé la mécanique parisienne qui se mettait en place autour de la 20e minute, le PSG maîtrisant son sujet, avec toutefois des grosses sueurs froides dans les dernières minutes avec des Nîmois revenus à un but (29-28, 29e).

"Nikola Karabatic a une entorse à la cheville droite, qui n'est pas une entorse bénigne. Il va faire des examens demain", afin de connaître la gravité de la blessure, a indiqué le club après la rencontre.

Cette blessure arrive au mauvais moment, alors que le quart de finale aller de la Ligue des champions, dernière marche avant le Final Four à Cologne en Allemagne (28-29 mai), est prévu dans quatre semaines.

Le club de la capitale, qui a ainsi pris sa revanche sur un match aller perdu dans le Gard mi-novembre 26 à 24, entretient l'espoir d'un quatrième couronnement national d'affilée, avec 29 points contre 33 pour Montpellier, alors qu'il reste huit matches à jouer.

La veille, les Héraultais avaient mis la pression sur les Parisiens, triples tenants de la couronne nationale, en s'imposant dans la salle de la lanterne rouge Saran (34-29) et en prenant six points d'avance au classement.

Jeudi, le PSG a mis un petit quart d'heure avant de prendre la mesure des Nîmois, sixièmes du championnat de France et à la lutte avec Saint-Raphaël et Aix pour la 4e place (22 points chacun).

Le temps pour Thierry Omeyer d'enchaîner quelques parades, une dizaine d'affilée en huit minutes, pour éviter à son équipe d'abord de prendre l'eau (5-6, 10e) puis de s'échapper (10-7, 20e).

C'est à ce moment-là que les coéquipiers de Daniel Narcisse, entrés sur le terrain de leur salle Pierre-de-Coubertin avec le trophée de la Coupe de la Ligue remportée dimanche contre Toulouse (40-30), ont perdu Nikola Karabatic, touché à la cheville droite au bout de 20 minutes.

Ils ont en revanche récupéré leur ailier gauche allemand Uwe Gensheimer (2 buts) et ont pu s'appuyer sur le Danois Mikkel Hansen, meilleur buteur de la rencontre avec huit réalisations (dont trois penalties).

Vos commentaires