En ce moment
 

Italie: l'agression d'une athlète noire pousse Salvini répondre à ses détracteurs

sport, Italie

(Belga) L'agression d'une athlète italienne noire révélée lundi a poussé le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, à répondre à ses détracteurs qui l'accusent d'alimenter un climat d'intolérance dans un pays confronté à une série de faits divers à connotation raciste.

Daisy Osakue, une lanceuse de disque de 22 ans, née en Italie de parents nigérians, a été blessée à un oeil dimanche soir après avoir reçu un oeuf lancé depuis une voiture, dans une ville du nord de l'Italie. "Toute agression sera punie et condamnée, je serai toujours au côté de qui subit des violences", a stipulé M. Salvini, l'homme fort du nouveau gouvernement populiste, omniprésent dirigeant de la Ligue (parti d'extrême droite). La sécurité et le refoulement des immigrés clandestins sont les maîtres mots de M. Salvini, qui entend honorer ses promesses de campagne deux mois après son arrivée au pouvoir partagé avec les populistes du Mouvement 5 étoiles. "Certainement, l'immigration de masse permise par la gauche au cours des dernières années n'a pas aidé, c'est pour cela que je travaille à arrêter les passeurs et les clandestins", a-t-il argué. "Alerte au racisme en Italie? Ne disons pas de bêtises! ", a ajouté M. Salvini, qui a souhaité à la jeune athlète Daisy Osakue une guérison rapide. "Je suis tombée par terre et j'ai senti le liquide, j'étais terrifiée à l'idée qu'il pourrait s'agir d'acide", a confié la jeune femme à la chaîne de télévision Sky TG24. Ressortie lundi de l'hôpital avec un bandage sur l'oeil gauche, elle espère pouvoir participer malgré tout aux championnats d'Europe la semaine prochaine à Berlin. "Malheureusement j'ai une abrasion et des lésions à ma cornée, ainsi que du liquide sur ma rétine, mais après des gouttes et de la cortisone ça devrait aller", a-t-elle précisé, se disant persuadée que ses agresseurs cherchaient tout simplement une cible noire. Le week-end avait déjà été marqué par une autre agression qui a coûté la vie à Hady Zuady, un Marocain de 43 ans. Pris en chasse en voiture par des Italiens qui le soupçonnaient d'être un cambrioleur, il a percuté un muret avant d'être frappé par ses poursuivants. Il est mort à l'hôpital, dimanche au petit matin. (Belga)

Vos commentaires