En ce moment
 

Jacques et Marie-Lucie pensaient la fête avec leurs enfants et petits-enfants pour leurs noces de diamant menacée par la grève: la SNCF fait un beau geste

Jacques et Marie-Lucie pensaient la fête avec leurs enfants et petits-enfants pour leurs noces de diamant menacée par la grève: la SNCF fait un beau geste
Capture d'écran de France 3

Un couple de nordistes qui s'était ému de ne pouvoir aller fêter la semaine prochaine ses noces de diamants avec toute leur famille en raison de la grève SNCF a été rassuré par la compagnie, "touchée" par leur situation, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. "Le directeur général adjoint de la SNCF, Mathias Vicherat, nous a appelés mercredi pour nous annoncer que nos trains circuleront bien les jours prévus. Cela a provoqué une véritable explosion de joie parmi nos enfants et petits-enfants", raconte à l'AFP Jacques Fondeur, 86 ans, confirmant une information de La Voix du Nord.


"Vous avez le pouvoir de permettre ce voyage malgré la grève"

Avec son épouse Marie-Lucie, 87 ans, ils avaient prévu de partir fêter dans les Alpes-de-Haute-Provence leurs 60 ans de mariage avec 39 autres membres de la famille du 23 au 28 mars, "car il est essentiel de cultiver les liens familiaux". Mais après avoir appris que leur voyage en TGV Lille-Avignon aller-retour tombait un jour de grève, leurs enfants ont écrit en leur nom "à huit hauts dirigeants de la SNCF et à la ministre des Transports" Elisabeth Borne leur demandant "instamment de faire rouler ces TGV, en les déclarant prioritaires comme vous pouvez le faire grâce à vos salariés non grévistes".

"Vous avez le pouvoir de permettre ce voyage malgré la grève. Merci de le faire s'accomplir, pour que notre bonheur familial prennent le chemin... de fer!", avaient-ils encore écrit.


"Le message de ce couple, qui n'était pas vindicatif, a joué dans la décision de M. Vicherat"

Message reçu, donc, par la SNCF: "M. Vicherat nous a dit qu'il était très touché par notre histoire" et a confirmé par mail la circulation des deux trains. "Les trains circuleront les jours prévus et le message de ce couple, qui n'était pas vindicatif, a joué dans la décision de M. Vicherat qui s'est en effet ému de la détresse" de cette famille, a aussi assuré la direction régionale de la SNCF, interrogée par l'AFP. Mais "il n'a pas décidé de créer un train spécial pour ce couple".

Vos commentaires