Jawad Bendaoud cartonne sur le net mais se fait aussi lyncher : "Les gens qui m'insultent, je suis là!" (vidéo)

Jawad Bendaoud cartonne sur le net mais se fait aussi lyncher :

Jawad Bendaoud, récemment jugé pour avoir "hébergé" deux jihadistes des attentats de Paris, profite de sa libération pour s'exprimer sur les réseaux sociaux. Problème: cela ne plaît pas à tout le monde. Aux yeux de certains, Jawad Bendaoud reste une sorte de "complice" des terroristes, bien qu'il ait été acquitté par la justice française.

Jawad Bendaoud, surnommé "le logeur de Daesh", a publié une vidéo sur son compte Facebook, suite à la diffusion sur les réseaux sociaux de faux profils usurpant son identité. "On a pris des vidéos, on a modifié les tutos, et on fait passer ces vidéos-là, comme quoi j'aurais dit "Jawad le logeur est de retour" et que je rigolerais de ma situation de logeur. Vous avez complètement pété les plombs", lance-t-il dans l'une de ses vidéos de démenti. 


A-t-il le droit de s'exprimer sur la toile alors que le procès va se poursuivre? "Oui, dans le respect de la loi"

Depuis sa libération, Jawad Bendaoud est très actif sur Snapchat, Twitter ou Facebook. "Je ne fais que des vidéos où je me filme dans ma vie de tous les jours, une vie merdique puisque je suis chez moi H-24", dit par exemple Jawad Bendaoud dans ses vidéos.

Jawad s’exprime donc publiquement sans complexe et ce même si au niveau judiciaire, le parquet a fait appel de son acquittement survenu très récemment au tribunal correctionnel de Paris où il était jugé pour "recel de malfaiteurs terroristes". "On parle effectivement d'un dossier très sensible, maintenant, dès le moment où cette décision d'acquittement ou de relaxe intervient, la personne est libre comme toute personne innocentée, considère l'avocat pénaliste Fabian Lauvaux, au micro de nos reporters Benjamin Samyn et Emmanuel Tallarico. Mais, dès le moment où le parquet relève appel aussi, on sait que ce procès est toujours en cours et que tout cela peut revenir sur la table".

Jawad se fait insulter sur les réseaux sociaux, mais garde son calme

S’il bénéficie de certains soutiens, sa présence provoque également quantité de réactions négatives. "Je ne comprends même pas que tu oses te montrer… terroriste ! Tu as logé des mecs qui ont tué 130 innocents !", dit une personne sur le net. "Quand on s’écrase et qu’on lâche un logement à des terroristes parce qu’on nous le demande, on ferme sa bouche et on se fait oublier", commente une autre.

Jawad aurait été contacté par une chaîne de télé

Parfois les internautes dérapent et l’insultent. Fidèle à lui-même, Jawad surenchérit. "Les gens qui m'insultent là. Vous pouvez continuer à m'insulter! Moi je suis là, t'as vu?", lance-t-il. "Il faut en appeler à la raison, estime à ce sujet Fabian Lauvaux. Les limites sont les infractions pénales françaises, par exemple les menaces, calomnie ou diffamation".

Et ce, de part et d’autres sur les réseaux. Mais le succès de Jawad Bendaoud pourrait lui offrir des opportunités. En effet, le jeune homme déclare avoir été contacté par une chaîne de télévision pour être chroniqueur dans une émission.

Vos commentaires