En ce moment
 

Julie De Groote (cdH) poussera une liste "Objectif XL" tirée par Geoffroy Kensier

(Belga) La présidente du parlement francophone bruxellois Julie de Groote, par ailleurs cheffe de file du cdH à Ixelles, poussera une liste baptisée "Objectif XL", qui sera composée de représentants de sa formation, mais largement ouverte à des représentants de la population locale, en vue du scrutin d'octobre. La liste sera emmenée par Geoffroy Kensier, 38 ans, licencié en droit (UCL) et dont le CV affiche une expérience aux ministères des Affaires étrangères et de l'Intérieur, au parlement et à la Commission européenne.

Julie de Groote a renoncé à tirer la liste, a-t-elle dit, pour faire du discours sur le décumul un acte sur le plan personnel. "Pour une commune qui compte plus de 86.000 habitants, il n'est plus acceptable que près de la moitié du collège des bourgmestres et échevins cumule avec un mandat de député et ne se consacre pas pleinement à sa charge communale... Je compte assumer pleinement jusqu'au bout mon mandat de députée et de présidente du parlement, et je ne trouve pas cela sain de vouloir prétendre cumuler ces fonctions avec la tête de liste à Ixelles", a commenté mardi Mme de Groote. Elle a par ailleurs invoqué un choix dicté par le souhait de renouvellement. "Les politiques se gargarisent toujours de vouloir passer le flambeau, et puis vont placer des jeunes juste derrière eux. A Ixelles, quand on regarde les listes MR, PS et même Ecolo, ce sont à chaque fois des mandataires de longue date qui occupent la tête de liste", a ajouté la cheffe de file du cdH ixellois. Selon Geoffroy Kensier, "Objectif XL" est une liste citoyenne et pluraliste qui rassemble au-delà des clivages politiques. Elle a pour vision d'améliorer la qualité de vie des habitant(e)s. D'après M. Kensier et Mme de Groote, l'actuelle majorité a manqué cet objectif, notamment en détruisant le patrimoine de la commune. Elle a ainsi permis que le campus de la Plaine, dernier biotope de la Région, cède le pas à des logements de luxes privés, l'abattage des arbres de la place Fernand Cocq ou encore la démolition du Delhaize Molière, sans parler du chancre Solvay. Le collège libéral socialiste n'a pas non plus pris à bras le corps la coordination "catastrophique" des chantiers des boulevard Général Jacques, de l'avenue Adolphe Buyl et de la chaussée d'Ixelles. En outre, il n'a pas empêché la dualisation croissante de la population ixelloise, souligne-t-on. (Belga)

Vos commentaires