L'accord de partenariat pour un commissariat de police à l'UCL en Woluwe est signé

(Belga) L'accord de partenariat visant à mettre en place une antenne de police sur le site de l'UCL (Université catholique de Louvain) à Woluwe-Saint-Lambert a été signé lundi soir. Ce commissariat ouvrira officiellement ses portes à la rentrée académique en septembre.

Le chef de corps de la police Montgomery Michael Jonniaux, le bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf, actuel président du Collège de police de la zone, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert Olivier Maingain, les représentants de l'UCL et ceux des cliniques universitaires Saint-Luc ont tous signé l'accord de partenariat. L'antenne de police ouvrira sur la place Carnoy, au coeur du campus. Les 5 policiers qui y seront affectés travailleront uniquement à cet endroit afin de développer une bonne connaissance des lieux et de leurs usagers. Ils seront à la disposition des quelque 25.000 personnes qui y vivent, à savoir le corps enseignants, les étudiants, les habitants et les commerçants mais aussi le personnel et les patients des Cliniques universitaires Saint-Luc. "C'est une commune dans la commune et donc il était temps d'avoir ce relai pour les services de police", explique Olivier Maingain. "On a renforcé la présence avec la brigade cycliste, la brigade canine et les patrouilles à pied, mais chaque fois c'était trop ponctuel. On a donc voulu faire un travail personnalisé par rapport aux attentes des autorités de l'UCL et des cliniques universitaires." Vincent De Wolf a insisté sur l'effort fourni pour renforcer l'approche de proximité sur l'ensemble de la zone de police : "depuis près de 2 ans maintenant, différentes initiatives sont prises par notre zone de police dans ce cadre. Le renfort des inspecteurs de quartier dans nos 3 commissariats en est une. C'est ainsi qu'entre juin 2017 et juin 2018, nous sommes passés de 44 à 49 inspecteurs de quartier pour le territoire de nos 3 communes. Ceci donne donc une norme d'un inspecteur de quartier par moins de 3.000 habitants alors que la norme fédérale est d'un pour 4.000 habitants, nous permettant d'être encore plus près de nos citoyens et à l'écoute de leurs problèmes." (Belga)

Vos commentaires