L'homme qui a avoué avoir enlevé Maëlys, un serial killer? D'autres dossiers de disparitions ont été rouverts

L'homme qui a avoué avoir enlevé Maëlys, un serial killer? D'autres dossiers de disparitions ont été rouverts

Ce jeudi, les enquêteurs ont retrouvé la "quasi-totalité" des restes de Maëlys et certains de ses effets. Reste à déterminer les circonstances de sa mort, sur lesquelles Nordahl Lelandais reste muet. Parallèlement à cette affaire, l'homme est aussi soupçonné dans le meurtre du caporal Noyer. Quatre autres affaires de disparition ont également été rouvertes par la police. Nordahl Lelandais est-il un serial killer?

Plusieurs indices accablaient depuis près de six mois l'unique suspect de l'enlèvement et du meurtre de la petite Maëlys, âgée de 8 ans: une trace ADN de la fillette retrouvée sur le tableau de bord de son véhicule et des images de caméra de surveillance filmées dans la nuit de sa disparition.


Mis en cause dans une autre affaire de meurtre

Lelandais va-t-il pouvoir longtemps plaider le caractère accidentel de la mort de l'enfant alors qu'il est aussi mis en cause dans le meurtre d'un jeune militaire, le caporal Noyer? "Je n'oublie pas qu'il y a un autre dossier", avait indiqué Me Jakubowicz, sur les conseils duquel Lelandais est passé aux aveux pour la mort de Maëlys.

Lelandais, dont le profil psychologique continue à dérouter les enquêteurs, a été mis en examen le 20 décembre pour l'assassinat d'Arthur Noyer en avril, toujours dans cette même région proche de Chambéry (Savoie). Sur France info, l'avocat de la famille Noyer Bernard Boulloud, a espéré "que le mis en examen ira jusqu'au bout de sa logique d'aveux".


D'autres dossiers de disparitions rouverts

Même si son avocat s'offusque de l'étiquette de "serial killer" qui est désormais attachée à son client, "sans l'ombre du commencement d'une preuve", le parquet de Grenoble a aussi rouvert récemment quatre autres affaires de disparitions, survenues en Isère entre 2010 et 2016.

Une cellule de coordination, baptisée Ariane, a été créée il y a moins d'un mois au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, afin de détecter d'éventuels recoupements entre "le parcours de vie" de Lelandais et des disparitions et crimes non élucidés. Ce travail vise à "fixer dans le temps et dans l'espace" le suspect pour permettre des rapprochements et relancer des enquêtes criminelles non résolues.

La cellule Ariane alimentera le logiciel d'analyse criminelle Anacrim, à l'origine de la spectaculaire relance de l'affaire Grégory.

Vos commentaires