En ce moment
 

L'opposition MR met la pression concernant la gouvernance en Fédération Wallonie-Bruxelles:

(Belga) Alors que plusieurs mesures améliorant la gouvernance au sein des structures publiques locales ont déjà été adoptées en Région wallonne à la suite du scandale Publifin, la Fédération Wallonie-Bruxelles n'a de son côté pas encore adopté de mesures similaires, même si l'intention semble y être.

Vu l'importance du sujet, les principaux partis en Fédération, tant de la majorité que de l'opposition, ont décidé de tenter de se mettre d'accord sur un catalogue commun et complet de mesures de gouvernance (transparence des rémunérations, cumuls de mandats, etc.) Lancé il y a plusieurs mois déjà, le débat a certes progressé depuis, mais quelques derniers blocages subsistent encore entre les différents partis. Résultat: aucun texte législatif n'a à ce jour encore été déposé. Visiblement un peu lassée par ces atermoiements, l'opposition MR au Parlement de la Fédération a décidé lundi après-midi de mettre la pression sur le PS et le cdH. Les réformateurs ont en effet demandé la mise au vote en commission d'une proposition de décret qu'ils avaient déposée l'an dernier déjà. D'ampleur plus limitée, le texte prévoit la mise sur pied d'un cadastre des rémunérations de dirigeants d'organismes d'intérêt public (OIP) en Fédération Wallonie-Bruxelles. "Ce cadastre permettra de comprendre les disparités qui existeraient entre certaines rémunérations et éventuellement de rétablir un équilibre entre les diverses fonctions", justifie la cheffe de groupe MR, Françoise Bertieaux. Plutôt que d'exprimer un vote négatif qu'il aurait sans doute été compliqué de justifier, la majorité PS-cdH a préféré s'abstenir lundi, permettant ainsi à la proposition de l'opposition d'être formellement approuvée en commission. Le texte devrait donc être soumis d'ici quinze jours à la sanction de la plénière. Dans la majorité, on assure toutefois qu'un accord global sur une batterie de mesures de gouvernance et de transparence pour les structures publiques en Fédération sera trouvé d'ici là entre partenaires de majorité et l'opposition. Un texte conjoint devrait être déposé sous peu, avant le vote final sur la proposition MR, promet-on. "On est d'accord sur 98% des mesures. Il ne reste plus que deux ou trois questions à régler. Ce n'est plus qu'une question de quelques jours...", assure Christiane Vienne, cheffe de groupe PS. Si les choses vont moins vite qu'en Région wallonne, c'est notamment en raison d'une difficulté supplémentaire propre à la Fédération Wallonie-Bruxelles, fait valoir l'ancienne ministre. Les institutions culturelles publiques sont en effet tenues de respecter le Pacte culturel, lequel impose depuis près de 50 ans la présence des diverses tendances idéologiques et philosophiques dans leurs organes de gestion. "Et il va de soi que les nouvelles règles de gouvernance en Fédération ne peuvent remettre le Pacte culturel en question...", insiste Mme Vienne. (Belga)

Vos commentaires