En ce moment
 

Attaque antisémite à Berlin: un des agresseurs s'est rendu

Attaque antisémite à Berlin: un des agresseurs s'est rendu
Une manifestation dénonçant l'antisémitisme à Berlin, le 14 septembre 2014JOHN MACDOUGALL
histoire

L'un des agresseurs d'une attaque antisémite présumée à coups de ceinture et filmée à Berlin s'est rendu jeudi à la police, alors que l'affaire a suscité une vive émotion en Allemagne.

Le suspect, un jeune homme de 19 ans, "s'est rendu accompagné de son avocate", a indiqué la police locale dans un communiqué.

Il a ensuite été présenté à un juge et placé en détention provisoire, a indiqué sur Twitter le Parquet de Berlin.

Mardi soir, deux jeunes portant une kippa, ont été agressés alors qu'ils marchaient dans un quartier huppé de Berlin.

Les agresseurs étaient trois jeunes, dont l'un au moins parlait arabe, a affirmé l'une des victimes, Adam, 21 ans.

Selon Bild, l'agresseur présumé principal qui vient de se livrer à la police est un réfugié syrien ayant vécu dans un centre pour migrants près de Berlin.

La victime, qui n'est pas juive mais un Arabe israélien, a expliqué avoir été hélé et insulté par le groupe et avoir décidé à ce moment-là de filmer la scène avec son téléphone portable. Les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux montrent son agresseur en train de le fouetter avec sa ceinture en criant "yahoud", juif en arabe et "trou du cul".

La victime a expliqué avoir ce soir-là porté pour la première fois une kippa, qui lui avait été offerte par un ami, notamment pour se prouver que cela ne risquait rien dans les rues de Berlin.

Cette agression avait suscité de nombreuses critiques en Allemagne où la lutte contre l'antisémitisme a une importance particulière pour le pays, toujours hanté par le passé nazi.

Ce type d'agressions "montre que nous devons encore aujourd'hui prendre position contre toute forme d'antisémitisme", a déclaré jeudi soir le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas.

"Tant que des écoles juives et des synagogues devront être protégées par la police en Allemagne, tant que de jeunes hommes seront frappés en pleine rue simplement parce qu'ils portent une kippa (...), ce sera honteux", a encore estimé le ministre, qui s'exprimait à Berlin dans le cadre d'une manifestation dédiée aux 70 ans de la création de l'Etat d'Israël.

Angela Merkel avait elle aussi vivement dénoncé cet "incident terrible" et promis de "réagir".

"Nous sommes confrontés à de l'antisémitisme parmi les Allemands et aussi parmi les gens provenant du monde arabophone", a-t-elle dit.

Ces derniers mois, du fait de l'essor de l'extrême droite et des inquiétudes dues à l'afflux de réfugiés arabes, un débat monte dans le pays sur la résurgence en Allemagne de la haine à l'égard des Juifs, notamment dans les cours d'école.

Vos commentaires