En ce moment
 

La croix de Notre-Dame illuminée au coeur des décombres: "Impressionnant"

La croix de Notre-Dame illuminée au coeur des décombres:
© Isopix
Notre-Dame

Avec la fumée noire au-dessus des toits blessés de Notre-Dame, c'est le coeur de Paris qui s'est effondré lundi soir. La cathédrale célébrée par Victor Hugo, l'une des plus grandes d'Occident, est depuis son origine l'un des monuments les plus emblématiques de la ville et mondialement connu.


L'émotion qui s'est emparée des Parisiens, certains en larmes, massés sur les ponts qui enjambent la Seine, dit assez l'importance que revêt dans le coeur français - et bien au-delà de la chrétienté - la cathédrale millénaire, parmi les plus célèbres d'Occident, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco et visitée chaque année par près de 14 millions de touristes et pélerins.


Philippe Marsset, le vicaire général de l'archidiocèse de Paris, était parmi les premiers à entrer dans la cathédrale après l'incendie. "Il y avait dans le fond, la grande croix jaune qui était illuminée par des flammes. C'était impressionnant", raconte-t-il au sujet de son entrée dans la cathédrale durant la nuit, alors que l'incendie n'était pas encore tout à fait éteint. 


© Isopix
 
© Isopix
 
Les images de la croix "illuminée" ont été largement partagées sur les réseaux sociaux. Certains y voient un symbole d'espoir... "Voir dans cette image la Croix de gloire encore debout, derrière l’autel fait chaud au cœur", a écrit un internaute.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 "La Croix éternelle sauvée, Notre-Dame de Paris debout éternellement, merci à nos pompiers", a commenté une autre personne.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

L'impression "d'un bombardement"

Des œuvres majeures qui se trouvaient dans la cathédrale gothique, construite entre le XIIe et le XIVe siècle, ont été transférées à l'Hôtel de Ville, dans la salle Saint-Jean, où se tiennent habituellement des expositions. C'est le cas de la Sainte Couronne, la plus précieuse relique de Notre-Dame, et de la tunique de saint Louis, a encore confirmé mardi matin la maire de Paris.

Il évoque l'impression "d'un bombardement" à l'intérieur de ce bâtiment historique qui attire chaque année des millions de visiteurs. "Cela fait 850 ans que cette église est construite, elle a résisté aux guerres, elle a résisté aux bombardements, elle a résisté à tout", se désole ce religieux.

Selon le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez, qui s'exprimait sur la radio RTL France, "les collaborateurs de Notre-Dame, les architectes des bâtiments de France, les personnels du ministère de la Culture se sont mobilisés pour orienter les sapeurs pompiers pour leur désigner les œuvres qu'il fallait à tout prix sauver", ce qui a permis d'évacuer de nombreux objets.

Vos commentaires