En ce moment
 

La maison du tueur d'Angélique caillassée alors que ses enfants et sa femme vivent encore dedans: "Son épouse avait une vie normale et maintenant c'est le désastre absolu"

Quelque 3.300 personnes ont défilé dans le recueillement mardi après-midi à Wambrechies (Nord de la France) pour la marche blanche en hommage à Angélique, 13 ans, violée et tuée mercredi.

Alors que David Ramault, 45 ans, qui a avoué le crime, a été écroué dans la nuit de lundi à mardi pour séquestration, viol et meurtre sur mineur de moins de 15 ans, sa compagne a porté plainte mardi midi pour des dégradations sur sa maison. En effet, selon son avocat Me Hervé Corbanesi, qui a confirmé une information de BFMTV, des vitres ont été brisées. L'épouse et les enfants de cet homme vivent un enfer depuis..Il en a va de menaces, insultes et jets de pierres sur leur maison. Enquête de Franck Antson pour RTL France.

Elle était mariée depuis 18 ans avec David Ramault. Sur Facebook, le chauffeur de bus étalait d'ailleurs ses photos de bonheur en famille, même si cette épouse, infirmière, savait qu'il avait eu des démêlés judiciaires, le suspect serait resté assez flou sur les motifs. L'épouse de David Ramault est dévastée, selon son avocat, maître Corbanesi: "Elle avait une vie tout à fait normale et un matin, elle se réveille. Il y a la police qui vient et elle se rend compte du désastre absolu. Imaginez-vous un instant,  expliquer à vos enfants dont l'aîné est âgé de 13 ans, les raisons pour lesquelles son papa est incarcéré."

Durant la marche blanche, le cortège a soigneusement évité la maison du couple. La compagne du meurtrier présumé entend porter plainte suite aux menaces dont elle fait désormais l'objet."Sur internet, est apparu des photos de ses propres enfants, ainsi que l'adresse où elle réside, ce qui a engendré des menaces. On a aussi caillassé son habitation. Cette femme a dû fuir. Elle a tout perdu. Elle doit vivre dans la clandestinité maintenant", commente son avocat.

Quant aux deux garçons du couple, qui sont également suivis psychologiquement, ils ne rentreront pas dans leur école de Wambrechies après les vacances scolaires.

Vos commentaires