En ce moment
 

Le convoyeur de fonds, qui avait disparu avec 3 millions, reste en garde à vue: la moitié du butin reste INTROUVABLE

Le convoyeur de fonds, qui avait disparu avec 3 millions, reste en garde à vue: la moitié du butin reste INTROUVABLE

La garde à vue du convoyeur de fonds qui avait disparu avec le chargement de son fourgon blindé a été prolongée jeudi soir, tandis que deux des trois autres personnes interpellées ont été libérées, a annoncé le parquet de Bobigny.

La garde à vue "des chefs de vol en bande organisée, association de malfaiteurs et infraction à la législation sur les armes" a été prolongée pour une femme arrêtée en même temps que le convoyeur de fonds mardi à Amiens, a indiqué le parquet de Bobigny dans un communiqué. Près de 1,7 million d'euros étaient toujours introuvables, quatre jours après la disparition du fourgon blindé à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) qui contenait alors 3,1 millions d'euros, selon une source proche de l'enquête.


Deux autres personnes interpellées

Lundi, vers 06H00, le convoyeur de fonds avait déposé ses deux collègues près d'une agence Western Union. Il avait ensuite disparu avec le fourgon. Le véhicule avait été retrouvé vide à quelques rues de là. Deux autres personnes, un frère et une soeur qui avaient été interpellés mardi soir à Amiens et placés en garde à vue pour recel, ont été libérés jeudi sans qu'aucune charge ne soit retenue à leur encontre, a précisé le parquet.

La femme s'était présentée comme la locataire de l'appartement du quartier de Saint-Acheul, dans le centre-ville d'Amiens, où a été interpellé le convoyeur.

Vos commentaires