En ce moment
 
 

Le HCR déplore un discours politique de "peur" en Europe

Le HCR déplore un discours politique de

(Belga) Le Haut comité aux réfugiés des Nations unies (HCR) a déploré jeudi un discours politique en Europe "totalement disproportionné par rapport à la réalité" sur les questions migratoires et nourrissant "la peur".

Le nombre de demandeurs d'asile en Europe a "vraiment diminué depuis deux ans" pour retomber "plus ou moins dans la moyenne des années 2000", a affirmé Volker Türk, haut-commissaire assistant en charge de la protection au HCR, lors d'un point presse à Paris. Or "en même temps on a eu un discours politique totalement disproportionné par rapport à la réalité" et "donnant l'impression aux Européens que des masses sont en train d'arriver", a-t-il ajouté, en déplorant que cela crée "des émotions comme la peur, qui n'aident pas à regarder de façon rationnelle les défis" à affronter. Dans ce contexte, "c'est un miracle d'avoir pu négocier un Pacte mondial sur les réfugiés", adopté en décembre par l'Assemblée générale de l'ONU, a-t-il ajouté. Ce texte venait après un "Pacte sur les migrations" qui a déchaîné les passions, notamment en France où ses détracteurs ont joué sur la peur d'un "droit à l'immigration" alors même que les clauses ne sont pas contraignantes. En Belgique, la signature de ce pacte a provoqué le départ de nationalistes flamands de la N-VA du gouvernement fédéral. Rappelant que "plus de 84% des réfugiés" sont au "Sud, pas dans les pays industrialisés", M. Türk a souligné que l'un des objectifs du Pacte sur les réfugiés était "d'alléger la pression sur le pays d'accueil", de "renforcer l'autonomie des réfugiés". (Belga)

Vos commentaires