En ce moment
 
 

Le Vlaams Belang appelle les migrants à prendre un "bus retour"

Le Vlaams Belang appelle les migrants à prendre un
 
 

(Belga) La section anversoise du Vlaams Belang va mener ces prochaines semaines une campagne contre la politique d'asile du gouvernement fédéral. Les militants du parti d'extrême droite distribueront aux demandeurs d'asile une lettre leur demandant de quitter le territoire. A leurs côtés, un dénommé "Go Back-Bus" conduira ceux qui le souhaitent à la frontière allemande.

"Ces derniers temps, les médias relayent toutes sortes de campagnes autour de l'hospitalité qui reviennent à un plaidoyer pour l'ouverture des frontières. Nous offrons maintenant une contre-campagne", explique le chef de file anversois du VB, Filip Dewinter. Dans la lettre, rédigée en néerlandais, anglais, arabe et farsi, le Vlaams Belang affirme que l'accueil des demandeurs d'asile en Belgique coûte énormément d'argent et que notre pays est l'un des plus densément peuplé d'Europe, déjà en proie à "de graves problèmes sociaux". Le parti veut donc faire passer le message que les réfugiés ne sont plus les bienvenus. "Contrairement à ce que les autorités gouvernementales vous disent, la grande majorité de la population pense que le robinet de l'immigration doit être fermé", peut-on également lire dans la lettre. Plus loin, le VB demande à ceux qui sont au courant de violences de guerre de retourner chez eux pour "défendre leur pays contre l'Etat islamique et les autres djihadistes". D'après ses dires, le parti, dont l'ancêtre Vlaams Blok a été condamné pour racisme en 2004, distribuera sa publication dans les marchés anversois et à l'entrée des centres d'accueil. Les militants proposeront simultanément aux demandeurs d'asile de monter dans un bus à destination de la frontière allemande. "Parce que, là-bas, ils sont apparemment toujours les bienvenus", selon M. Dewinter. (Belga)


 




 

Vos commentaires