En ce moment
 

Les 24e et 25e féminicides de l'année lors du double meurtre de Plombières

(Belga) Le double meurtre de Plombières est une affaire qualifiée de "familiale", toutefois le blog "stop féminicide", cité par Le Soir vendredi, relève que les deux victimes deviennent les 24e et 25e femmes tuées dans le cadre de violences machistes cette année.

Mercredi en fin d'après-midi à Plombières, un homme a tué à coups de couteau son ex-femme et la mère de cette dernière. Une des victimes avait déjà porté plainte contre son ex-compagnon. Selon le blog "stop féminicide", cité par Le Soir, les deux victimes de Plombières deviennent les 24e et 25e femmes victimes de féminicides cette année. Ce blog recense les femmes tuées d'une façon ou d'une autre parce qu'elles sont des femmes et dont les cas sont relayés dans les médias (violences conjugales, victimes de violences sexuelles tuées par leur agresseur, prostituées agressées, etc). En 2017, le site avait comptabilisé 39 féminicides. Les statistiques de la police fédérale comptabilisaient, en 2017, quatre assassinats et 10 meurtres dans le cadre de violences intrafamiliales, mais les statistiques ne sont pas encore recensées par genres. Céline Caudron, coresponsable de la Plateforme Mirabal, qui recense les meurtres de femmes liés à leur condition de femmes, explique que "la plupart des femmes tuées le sont par des compagnons ou des ex-compagnons. Cela s'inscrit dans un cycle de violences présentes depuis plus longtemps. Il ne s'agit pas de disputes, de conflits, mais de rapports de pouvoir et de domination", signale-t-elle. (Belga)

Vos commentaires