En ce moment
 

Les partenaires sociaux étendent le congé de soins pour enfant handicapé

Les partenaires sociaux étendent le congé de soins pour enfant handicapé

(Belga) Les partenaires sociaux se sont mis d'accord, lundi au sein du conseil national du travail (CNT), pour étendre les critères permettant aux parents de bénéficier d'un congé de soins lorsque leur enfant présente un handicap, ont annoncé la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), la FGTB et la CSC dans des communiqués distincts.

Cet élargissement a été rendu possible par une somme de 1,6 million d'euros qui résulte de l'enveloppe bien-être. Les partenaires sociaux ont ainsi décidé d'élargir la notion d'enfant handicapé pour le congé parental et le crédit-temps pour soins. "Pour un enfant souffrant d'un handicap, il est possible de prendre le congé jusqu'à l'âge de 21 ans (au lieu de 12 ans pour le congé parental et 8 ans pour le crédit-temps). Le groupe-cible est toutefois défini de manière très stricte. Jusqu'ici, seules les incapacités physiques graves étaient prises en considération. Désormais, la participation et l'autonomie de l'enfant ainsi que la charge familiale seront également examinées. Concrètement, cela signifie qu'un plus grand nombre de parents bénéficieront de droits plus étendus", explique la CSC dans un communiqué. Patrons et syndicats se sont également accordés sur une nouvelle augmentation de 14% des allocations d'interruption pour des parents isolés qui prennent une interruption de carrière pour s'occuper d'un enfant (congé parental, congé palliatif ou congé pour assister un enfant gravement malade). Cette nouvelle augmentation permettra à l'allocation nette de dépasser la norme européenne de pauvreté (1.157 euros ). Les partenaires sociaux demandent que cette amélioration entre en vigueur le 1er avril. Enfin, il a été décidé de gommer une discrimination dans le système de l'interruption de carrière pour les isolés assurant des soins à des enfants et qui voit actuellement les parents isolés à partir de 50 ans recevoir un montant inférieur à celui des parents de moins de 50 ans. La FGTB et la CSC appellent maintenant le gouvernement à "mettre en œuvre le plus rapidement possible" ces accords. (Belga)

Vos commentaires