En ce moment
 
 

L'invitation de Marion Maréchal à l'université d'été du Medef fait des remous

L'invitation de Marion Maréchal à l'université d'été du Medef fait des remous
Marion Maréchal lors d'une conférence à l'Institut de Sciences Sociales Economiques et Politiques (ISSEP) le 14 juin 2018 à LyonPHILIPPE DESMAZES

Déjà au centre d'une polémique après un dîner avec des élus des Républicains, l'ancienne députée RN, Marion Maréchal, a été "sollicitée" par le Medef pour participer fin août à son université d'été, rebaptisée Rencontre des entrepreneurs de France (REF), suscitant de vives critiques.

Au total, "250 personnes ont été sollicitées jusqu'ici afin d'obtenir un panel aussi large que représentatif de l'ensemble des sensibilités politiques, de La France Insoumise à Marion Maréchal. Cette dernière fait partie des personnes qui ont été sollicitées", selon une déclaration lue à l'AFP par l'organisation patronale, confirmant une information de l'Express.

"Marion Maréchal a été sollicitée pour participer à un débat sur la montée des populismes, avec d'autres gens". "un débat sur le populisme, si on n'a pas de populistes, ça change un peu la nature du débat", a ensuite expliqué à l'AFP Vincent de Bernardi, porte-parole du Medef.

"On cherche à avoir dans les débats, dans celui-là comme dans les autres, des controverses, des confrontations". "On cherche à avoir des gens qui ont des sensibilités différentes dans les débats pour qu’émergent des controverses, des problématiques, c'est ça la démocratie", a-t-il ajouté.

Si des candidats d'extrême droite ont été auditionnés par le passé, jamais ils n'avaient en revanche été invités au principal évènement public que tient chaque année le Medef.

"Si cette information est exacte, c'est très grave", a tweeté l'ancienne présidente de l'organisation, Laurence Parisot, qui avait publié en 2011 "Un piège bleu Marine", un livre dans lequel elle dénonçait la menace qu'incarnait à ses yeux le Front national pour la France.

Nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal est une ancienne élue du Vaucluse qui a toujours sa carte au RN (ex FN) et a fondé une école de sciences politiques à Lyon. Elle plaide pour une union des droites entre la droite des Républicains et le Rassemblement national.

Cette invitation à Marion Maréchal, qui a toujours sa carte au RN, a également suscité un tollé dans la majorité où plusieurs députés LREM ont menacé de boycotter l'événement fin août.

Le patron des députés LREM, Gilles Le Gendre, a demandé jeudi au président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, de revenir sur cette invitation. "Deux digues rompues ? @MarionMarechal invitée hier d'un groupe de députés @lesRepublicains et, selon @LEXPRESS, cet été, du @medef. Connivence attendue dans le premier cas, stupéfiante dans le second. Les députés @LaREM_AN demandent @GeoffroyRDB un démenti", s'est ému M. Legendre dans un tweet.

Mardi soir, Mme Maréchal a dîné avec des élus LR et l'ancienne députée RN a été "sollicitée" par le Medef pour participer fin août à son université d'été, rebaptisée Rencontre des entrepreneurs de France (REF), a-t-on appris jeudi auprès de l'organisation patronale, confirmant une information de l'Express.

"C'est une provocation dangereuse (...) Et ce sera le boycott pour ma part", a aussi souligné la députée de Paris Olivia Grégoire, rapidement rejointe par deux autres autres députés du parti macronien, Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, et Coralie Dubost.

"Égérie de la réaction, du conservatisme et du repli économique, @MarionMarechal est l'invitée du Medef. Si cette information est confirmée, j'aurai la plus grande difficulté à poursuivre mon travail de responsable des relations extérieures de @enmarchefr avec cette organisation", a cinglé Sacha Houlié, député marcheur de la Vienne.

Sont également invités à l'université d'été du Medef le député européen François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes, ainsi que la présidente de la Manif pour tous Ludivine de La Rochère, affirme encore l'Express.

Les "gilets jaunes" Jacline Mouraud et Priscillia Ludosky ont également été invitées, pour débattre respectivement avec les ministres Jacqueline Gourault (Territoires) et Bruno Le Maire (Economie), toujours selon le magazine, qui ajoute cependant que "ces noms restent à confirmer".

Le Medef a précisé que "la liste définitive des invités à la REF sera(it) arrêtée fin juillet".

Vos commentaires