En ce moment
 
 

Merah a été enterré sans que sa mère le revoie

 
 

Mohamed Merah aura été enterré sans que sa mère l'ait revu depuis qu'il est tombé sous les balles des hommes du Raid le 22 mars, a dit vendredi à l'AFP un responsable religieux musulman. Zoulika Aziri, la mère du tueur au scooter, devrait même attendre plusieurs jours avant d'aller se recueillir sur la tombe de son fils, enterré depuis jeudi soir au cimetière de Cornebarrieu, dans la banlieue toulousaine, a dit Abdallah Zekri, conseiller du recteur de la Grande mosquée de Paris, qui a assisté la famille.

Elle attendra encore quelques jours

Les femmes, auxquelles il était interdit par l'islam d'assister aux obsèques et à la prière le premier jour, étaient autorisées à se rendre sur la tombe de Merah vendredi, a-t-il dit, mais Zoulika "n'ira pas aujourd'hui, ni demain, elle ira plus tard". Zoulika Aziri, recluse chez des proches, attendra que l'agitation causée par son fils retombe, a-t-il dit. Les sœurs de Merah devraient faire de même.

"D'une dignité incroyable"

"Elle est d'une dignité incroyable. Le ciel lui est tombé sur la tête. Elle condamne ce qu'a fait son fils. Elle s'excuse auprès des familles, mais ce n'est pas ça qui va faire revenir les êtres chers, comme elle dit", a dit M. Zekri. Chose "affreuse" pour une mère, elle n'aura pas revu son fils après sa mort le 22 mars, a-t-il dit, sans savoir combien de jours auparavant elle pouvait l'avoir vu pour la dernière fois.

Le corps n'a pas été gardé en chambre froide

C'est l'une des deux soeurs de Merah qui a passé une heure avec lui jeudi après-midi, "en tête-à-tête pour lui faire ses adieux", à l'institut de médecine légale de Toulouse où le corps se trouvait alors, a dit M. Zekri. Celui-ci s'est ému des conditions de conservation du corps, qui n'était plus en chambre froide depuis mercredi au moins quand on lui a administré la toilette rituelle, et qui "commençait à sentir" selon lui.

Rendre des comptes devant Dieu

Devant la tombe jeudi, un imam des Izards, le quartier de Merah, s'est contenté d'une prière pour les morts tirée du Coran. Elle disait que chacun redevient poussière et, bon ou mauvais, doit rendre des comptes devant Dieu, et que Mohamed Merah devrait donc lui aussi rendre des comptes, a dit M. Zekri, qui était présent.


 

Vos commentaires