En ce moment
 

Mondial 2018 - "Laisser le moins d'espaces possibles à Lukaku et Hazard", prévient Rafaël Varane

(Belga) "La Belgique, c'est une très bonne équipe, qui est jeune et qui arrive à maturité, qui est capable de jouer avec des petites passes combinées, des redoublements de passes, avec beaucoup de mouvements et aussi en attaques rapides. C'est une équipe qui est assez complète, qui est bien en place, qui est solide. On sait que ce sera difficile. Il va falloir réussir une grosse performance pour accéder à la finale." Rafaël Varane, le défenseur central de l'équipe de France, a analysé en quelques phrases les Diables Rouges, adversaires en demi-finale des Bleus, mardi prochain à Saint-Pétersbourg (20h00).

Evoquant la France, le défenseur du Real, auteur du but qui a libéré la France contre l'Uruguay en quarts, a ajouté samedi en conférence de presse : "on a une équipe qui est jeune, qui a démontré pas mal de maturité, qui est montée en puissance et qui a démontré pas mal d'adaptation. Parfois, l'équipe adverse nous laisse le ballon, parfois c'est l'inverse. Cela nous permet de varier notre jeu et c'est une de nos forces." Interrogé sur les individualités belges, le Nordiste a répondu à propos de Romelu Lukaku qu'il va sans doute devoir affronter de manière directe. "C'est un joueur qui pose problème à n'importe quelle défense, déjà par rapport à sa capacité physique. C'est un joueur très puissant. Il a beaucoup de capacité à marquer à profiter de chaque espace laissé par l'adversaire. Il faudra lui laisser le moins d'espaces possibles. Il a aussi autour de lui des joueurs très très bons. Il faudra les laisser le moins possible dans notre surface de réparation." "Thorgan (Hazard), on a passé quelques années en formation ensemble. Cela va me faire plaisir de le revoir. J'ai croisé quelques fois Eden (Hazard). C'est un joueur avec un immense talent. Il est en train d'exploiter au maximum son grand potentiel. C'est un très bon dribbleur. Très très vif, très rapide. Pour le contrer, pas de solution miracle contre les bons joueurs. Il faut leur laisser peu d'espaces et empêcher qu'ils reçoivent des ballons. En tout cas, ce sera un travail collectif." "On aborde la demi-finale comme un match très difficile. Il va falloir donner le meilleur de nous-mêmes, aller chercher le petit plus qui pourrait nous faire gagner ce match. Après une finale, c'est une finale. Tout est possible. On va prendre match par match." (Belga)

Vos commentaires