En ce moment
 
 

Motion contre la privatisation du tram à Liège

(Belga) Le conseil communal de Liège s'est prononcé lundi soir sur une motion contre la privatisation du tram dont la mise en service en Cité ardente est annoncée à l'horizon 2022. La motion a été approuvée par une majorité des conseillers communaux et sera envoyée au gouvernement wallon.

Fin janvier, l'Opérateur de transport de Wallonie (OTW) et Tram'Ardent, soumissionnaire chargé des travaux et de la maintenance, ont officialisé l'accord portant sur la création d'une ligne de tram à Liège, entre Sclessin et Coronmeuse. Se pose désormais la question de savoir qui assurera l'exploitation. D'où la motion soumise lundi soir au conseil communal de Liège par trois conseillères Vega, Vert Ardent et PTB. Celle-ci est destinée au gouvernement wallon qui envisage de confier l'exploitation du futur tram au secteur privé. "Face à l'ambiguïté du contrat de gestion", le PS a suivi les groupes Vega, Vert Ardent et PTB en votant en faveur de la motion. Cette dernière vise à demander au gouvernement wallon de garantir le caractère public de l'exploitation du futur réseau de tram liégeois. "Nous sommes contre toute privatisation. On voudrait que le gouvernement s'engage à ce que le tram, à l'instar des bus, reste dans les mains d'organismes publics", a indiqué Jean-Claude Marcourt, chef de groupe PS. Le "MR pour Liège" (en coalition avec le PS à la Ville de Liège), le cdH et Défi se sont abstenus. "Il s'agit d'envisager de concéder l'exploitation du tram au privé. Que je sache, cela existe déjà actuellement sur de nombreuses lignes et cela dans le but de garantir le maintien de ces services. Oui, on veut un tram, mais un tram qui roule!", a souligné Diana Nikolic, cheffe de groupe "MR pour Liège". (Belga)

Vos commentaires