En ce moment
 
 

"Wow", "Magnifique": voyage dans les coulisses de Nausicaà, l'un des plus grands musées nautiques du monde

 
 

À Boulogne-sur-Mer en France, Nausicaà, l'un des plus grands musées nautiques du monde, attire chaque année de nombreux visiteurs belges, 1 sur 3. Nous avons eu la chance de visiter les coulisses du site et découvrir le nettoyage de l'un des plus grands aquariums du monde, mais aussi, le nourrissage des nombreuses espèces qui y vivent.

Dans l'aquarium géant de 10.000 mètres cube, la grande raie manta fascine. À Nausicaà, le plus grand musée nautique d'Europe, la raie est entourée de 10.000 autres poissons ! Elle participe, tout comme les méduses, par exemple, à la renommée de Nausicaà. Situé en France à Boulogne-sur-Mer et créé en 1991, le Centre national de la Mer attire chaque année de nombreux visiteurs, 600.000 pour être exact.  

Et pendant les vacances, un visiteur sur trois est Belge. Des familles principalement venues uniquement pour le site ou profitant d'un séjour à la côte. Les réactions face aux espèces sont souvent les mêmes : "C'est très impressionnant, on n'a pas l'habitude de les voir d'aussi près donc c'est vraiment une belle découverte", réagit Emilie, visiteuse belge, à notre micro. Aron, son fils, est lui aussi ravi : "Voir autant de poissons dans le même aquarium avec des requins, ça m'étonne". Théo, un autre visiteur belge, ne trouve pas les mots: "C'est wow, c'est magnifique, c'est impressionnant. On se dit pas qu'il y a tout ce monde-là sous la mer". 


Depuis 2018, Nausicaà propose un nouveau bassin, unique en son genre : le 4e plus grand du monde ! Un lieu alimenté par l'eau de mer, qui est toute proche. 10.000 espèces y vivent en harmonie. Lors de notre reportage, nous avons eu l'occasion de découvrir les cuisines de cet espace unique.

Mélanie, soigneuse pour l'espace océanographique, accompagnée de ses collègues, prépare le repas pour les différentes espèces. "Au menu pour la raie manta géante océanique, on a de la crevette, des petits éperlans, de la gélatine de poissons. Ça représente un peu plus de 5 kg pour un repas", détaille-t-elle. Un nourrissage devenu habituel. Un lien particulier s'est même créé entre Mélanie et l'animal. 

Dans les coulisses du musée, nous avons également rencontré Céline, une soigneuse Belge qui travaille depuis quelques mois à Nausicaà. Un rêve : "J'ai espéré fortement, mais j'ai eu du mal a trouvé un travail comme celui-ci. Et en Belgique, être océanographe, ce n'est pas forcément facile", explique-t-elle.  

Situé 1 étage au-dessus des visiteurs, l'aquarium, partie technique de Nausicaà, est un défi architectural. Une étendue d'eau unique au monde. Et pour assurer le bon fonctionnement de cet immense aquarium de 10.000 mètres cube, des plongées sont organisées chaque jour. 

Clément est l'un des plongeurs : "Petite plongée journalière, c'est le moment idéal pour pouvoir observer les animaux au plus près. On en profite également pour vérifier toute la partie technique et notamment les crépines d'aspiration. Et aussi, nettoyer les vitres des bassins parce qu'il y en vraiment énormément", explique-t-il. 

Parmi les missions du musée, il y a également la protection de certaines espèces. Des liens entre les centres de toute l'Europe sont organisés. Et des centaines de naissances ont lieu chaque année à Nausicaà. "Il y a des programmes que nous coordonnons ici à Nausicaà comme sur les raies ou encore les poissons arc-en-ciel. Et il y a plein d'autres espèces qui intègrent ces programmes", explique Dominique Malevoy, directeur des aquariums à Nausicaà. 

Pour un adulte, l'entrée est fixée à 30 euros. 2 fois par jour, Nausicaà propose aussi la découverte d'une partie de ses coulisses. 


 

Vos commentaires